IranIran (actualité)L'Iran veut des propositions concrètes des Etats-Unis (Larijani)

L’Iran veut des propositions concrètes des Etats-Unis (Larijani)

-

AFP, 9 février 2009 – Le gouvernement iranien attend des propositions concrètes pour la région du Proche-Orient de la part des Etats-Unis dans le cadre de la nouvelle politique internationale américaine, a déclaré lundi à Madrid le président du Parlement iranien, Ali Larijani.

"S’ils croient en un quelconque plan, qu’ils le présentent par les voies diplomatiques. La diplomatie a été créée pour cela", a déclaré M. Larijani lors d’une conférence de presse.

"Si l’Iran pense qu’il existe une volonté ferme de régler les problèmes de la région (de la part des Etats-Unis, ndlr), s’il sent que le changement des Etats-Unis est stratégique et non tactique, et si les conversations avec l’Iran peuvent aider les intérêts nationaux et de la région, l’Iran pourrait examiner" le projet, a-t-il ajouté.

Mais, "le fait d’évoquer les négociations ne doit pas être un jeu de jonglage dans les médias", a-t-il dit.

Dans le premier grand exposé diplomatique de la nouvelle administration américaine, le vice-président Joe Biden a fait savoir samedi à Munich (Allemagne) que le président Barack Obama procédait à un réexamen des dossiers internationaux, de l’Europe à l’Asie centrale en passant par le Moyen-Orient.

M. Larijani s’est entretenu lundi à Madrid avec le chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, et le ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.

Selon la présidence du gouvernement espagnol, il a jugé positif le discours de M. Biden.

Parmi les éléments que l’Iran pourraient juger positifs, M. Larijani a cité "le respect des droits des peuples" ou encore qu’il n’y ait pas un système de deux poids, deux mesures. "Qu’ils ne croient pas qu’il puisse exister un terrorisme bon, et un terrorisme mauvais", a déclaré le responsable iranien.

M. Larijani a affirmé que le fait que le principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du Peuple, ait été retiré fin janvier de la liste des organisations terroristes de l’UE, était un signe d’un "double discours dans l’attitude vis-à-vis des terroristes".

Il a ajouté que les leaders européens avec lesquels il s’est entretenu ont déploré ce retrait, décidé, selon eux, pour avaliser une décision de la justice européenne.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous