IranIran (actualité)Un Chinois et un Iranien inculpés aux USA dans...

Un Chinois et un Iranien inculpés aux USA dans une affaire de vente militaire à l’Iran

-

ImageAFP: Un homme d’affaires chinois a été inculpé mardi par la justice fédérale américaine pour complot visant à vendre du matériel militaire à l’Iran susceptible d’être utilisé pour des missiles ou des armes nucléaires, en violation des règles internationales.

Li Fang Wei et son entreprise Limmt Economic and Trade Company sont inculpés notamment de complot visant à dissimuler des transactions bancaires à New York.

L’entreprise aurait vendu à l’armée iranienne divers matériaux ayant à la fois une utilité civile et militaire ainsi que des matériaux d’armement, en violation des restrictions de l’ONU sur les exportations envers l’Iran, selon l’acte d’accusation.

Pour dissimuler ses activités illégales, l’homme d’affaires aurait eu recours à des noms d’emprunt et des sociétés écran.

Son objectif "était d’utiliser la fraude et l’imposture pour avoir accès au système financier américain, pour duper les Etats-Unis et les autorités internationales et poursuivre la prolifération de matériaux d’armement interdits vers l’armée iranienne", indique l’acte d’accusation.

Par ailleurs, un Iranien a été arrêté et inculpé pour complot visant à exporter en Iran des pièces détachées d’avions ou d’hélicoptères militaires fabriquées aux Etats-Unis, a indiqué lundi le ministère américain de la Justice dans un communiqué.

Baktash Fattahi, un Iranien qui vit légalement aux Etats-Unis, a été arrêté à son domicile en Californie le 3 avril dernier. Il a été inculpé aux côtés de cinq individus résidant à l’étranger (4 Iraniens et un Indien) et cinq entreprises basées à l’étranger (3 Iraniennes et 2 de Dubaï) par un tribunal fédéral de Miami (Floride, sud-est) pour "complot visant à exporter des parties d’avion fabriquées aux Etats-Unis en Iran", en violation notamment de l’embargo sur l’Iran et des lois sur l’exportation d’armes, indique le communiqué.

Baktash Fattahi et ses co-inculpés risquent 10 à 20 ans de prison et un million de dollars d’amende s’ils sont condamnés.

Selon l’acte d’accusation, les inculpés ont exporté 13 différents types de pièces d’avions vers l’Iran depuis les Etats-Unis, via Dubaï. Parmi les éléments exportés figurent notamment des composants des hélicoptères d’attaque "Cobra" ou des jets de combat F-5 "Tiger".

Ces avions ou hélicoptères "sont connus pour être utilisés avant tout, si ce n’est exclusivement, par l’armée iranienne", indique le ministère dans le communiqué, précisant que tous les composants sont considérés comme du "matériel de défense".

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous