NewsSur le filLes brèves d'Iran Focus

Les brèves d’Iran Focus

-

ImageLes bréves d’Iran Focus: Un étudiant torturé à la prison de Qezelhessar; Un prisonnier meurt par manque de soins médicaux; Le seul gouverneur sunnite de Javanroud révoqué; Les avocats sans frontières en Irak prennent la défense des opposants iraniens.

 
– Un étudiant torturé à la prison de Qezelhessar     
 
La famille de Mohammad Pur-Abdollah, étudiant emprisonné, a protesté devant la prison de Téhéran contre son arrestation à l’université. Mohammad étudiait la chimie à l’université de Téhéran et a été arrêté le 12 février avec d’autres militants au cours d’une attaque menée par des agents de sécurité.Il a été torturé jusqu’au 18 mars à la prison d’Evine et forcé de faire une fausse confession. Mohammad Pur-Abdollah a finalement été transféré à la prison de Qezelhessar qui détient des criminels, des prisonniers malades et des toxicomanes.
 

– Un prisonnier meurt par manque de soins médicaux

Selon des rapports de la prison de Gohardasht, dans la banlieue de Téhéran, le 29 mars, un prisonnier nommé Gholam-Hussein Chahbazi eu une crise cardiaque et a été laissé sans soins médicaux pendant 30 minutes, après quoi il est décédé. Le prisonnier est finalement décédé une demi-heure après son  arrivé au dispensaire de la prison. Gholam-Hussein Chahbazi, 45 ans, avait été emprisonné à la prison d’Evine et de Gohardacht pendant près de 14 ans.

– Le seul gouverneur sunnite de Javanroud révoqué 

Naser Salim-Zadeh, le seul gouverneur  sunnite de Javanroud dans l’ouest de l’Iran a été révoqué. Il a été évincé en raison de la pression exercée par les institutions gouvernementales. Selon les informations, Salim-Zadeh a exprimé son désaccord avec un plan visant à accroître les mesures de sécurité dans la ville lors d’une réunion à l’hôtel de ville, après quoi il est entré dans une vive discussion avec le maire de Kermanchah. Son remplaçant est un ancien commandant du Corps des gardiens de la Révolution connu pour avoir semer la terreur.

 – Les avocats sans frontières en Irak prennent la défense des opposants iraniens à Achraf

L’organisation des avocats sans frontières a publié un communiqué disant que selon les principes de la quatrième convention de Genève tout déplacement des personnes protégées et toute séparation de ces personnes, quelqu’en soit le prétexte, est interdit et viole la quatrième convention de Genève. Les juristes indépendants irakiens qui représente 12.000 juristes, a publié un communiqué disant que les pressions sur la Cité d’Achraf sont un crime de guerre passible poursuites en justice. Mehdi Oqbai, un responsable du groupe d’opposition iranien, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), a mis en garde contre une catastrophe humanitaire dans le camp d’Achraf, à la suite d’un siège par les forces de sécurité irakiennes qui ont intensifié les mesures, qualifiées d’ «agression», contre les résidents, a rapporté de Bagdad l’agence de presse italienne. M. Oqbai a déclaré  que « ces mesures comprennent notamment l’interdiction d’entrée des avocats irakiens et étrangers ainsi que des délégations étrangères. Mowaffagh al-Roba’i, le conseiller irakien à la sécurité nationale, a également refusé l’entrée de médecins irakiens à la Cité d’Achraf pour y soigner des malades.»
 

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous