IranIran (actualité)L’Iran pointé du doigt pour la vague d’attentat en...

L’Iran pointé du doigt pour la vague d’attentat en Irak

-

ImageIran Focus : La vague d’attentat qui secoue l’Irak, faisant plus de 100 morts et 550 blessés, a plongé le pays dans l’émoi. Plusieurs personnalités et forces politiques Irakiennes ont pointé du doigt l’Iran, « cherchant à instiguer des luttes confessionnelles au sein du peuple irakien ». 

Le député Assemeh Nojifi a déclaré à la Télévision Al-Arabieh : « Je pointe un doigt accusateur sur l’Iran. L’Iran est le seul pays capable de faire une opération d’une telle ampleur et d’infiltrer les forces de sécurité dans ces conditions. L’Iran a des intérêts à instiguer des luttes confessionnelles au sein du peuple irakien. La frontière lui est ouverte et il peut infiltrer de diverses manières les institutions de l’Irak. Ce n’est pas le genre d’opération menée par des individus ou des groupes, car ces derniers ne peuvent pas exécuter ce genre d’attentat coordonné.»

 «Ces attentats sont l’œuvre de parties qui ne sont pas arabes, » a pour sa part déclaré le président du Front de l’Entente irakien, Dr Adnan Doleimi.

Les responsables iraniens ont à plusieurs occasions déclaré que leur « ligne de front contre les Etats-Unis se trouvait en Irak », et que le Liban et la Palestine étaient leur « profondeur stratégique ».

Le parti islamique d’Irak a déclaré : «L’examen minutieux de ces attentats terroristes montre qu’ils sont organisés et non spontanés. De même, l’importance des moyens qu’ils ont nécessités relève les moyens d’un Etat et d’un pays. »

 « C’est très clair.  Ce sont des obus de Katioucha fabriqués en Iran et c’est la force Qods qui en a enseigné l’utilisation (…) la seule solution c’est que ce gouvernement dans son ensemble démissionne, » a de son côté Mazan Al-Khachab, responsable de presse des syndicats Irakiens sur la chaîne Al-Rafedine.

Les responsables iraniens ont fait savoir que « chaque bombe qui éclate en Irak, recule d’un mois le complot américain contre l’Iran », car « le dossier de l’Iran ne se règlera pas à la table des négociations mais dans les rues de Beyrouth et de Bagdad ». ( le député Mohebi-Nia au quotidien Keyhan, 27 août 2006. »

Une enquête sérieuse sur la fabrication et le lieu de production des explosifs et des armes utilisés dans ces attentats de Bagdad permettront de mieux dénoncer le rôle du régime iranien.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous