IranIran (actualité)Iran: Les Iraniens veulent détourner la manifestation du...

Iran: Les Iraniens veulent détourner la manifestation du 4 novembre

-

ImageIran Focus: Les Iraniens comptent détourner le rassemblement du "4 novembre",  organisé chaque année par le régime pour célébrer l’anniversaire de la prise d’otage de l’ambassade des États-Unis à Téhéran, en une manifestation monstre contre le régime. Cette journée qui regroupe chaque année les bassidji (la milice du régime) pour défiler contre l’Occident sera une occasion pour les Iraniens de descendre dans les rues pour manifester une fois de plus leur rejet de la dictature religieuse.

Une manifestation de grande ampleur a déjà eu lieu le 18 septembre dernier, à l’occasion de la “Journée de Jérusalem” que les Iraniens avaient détournée la manifestation officielle en journée anti-Ahmadinejad. Signe que le soulèvement contre le régime ne faiblit pas depuis son déclenchement au  lendemain de l’élection frauduleuse du 12 juin, tout occasion est bon pour la population pour montrer son opposition au régime clérical.

Ce sont les réseaux des étudiants, qui ont intercepté l’occasion et répandu l’info sur leurs sites internet, sur Twitter et de bouche à oreille dans la capitale et les grandes villes. Toute une génération d’iraniens se souvient qu’en 1979 durant la révolution antimonarchique, chaque jour après les cours les lycéens affluaient en grand nombre vers l’université de Téhéran et ses alentours pour participer à des manifestations monstres aux cris de " mort  au Chah", " A bas la tyrannie". Ces manifestations n’ont pas cessé jusqu’à ce qu’un jour, le 4 novembre, les soldats du Chah ont ouvert le feu sur les manifestants devant le portail de l’université, faisant plusieurs morts.

Le 4 novembre est ainsi devenu en Iran, le symbole de "l’unité entre les lycéens et les étudiants" dans la défense de la liberté. Avec la chute du chah, le 4 novembre a été désignée la " journée des lycéens". L’année suivante, le régime  de Khomeiny a prétexté cette date pour déclencher sa prise d’otages à l’ambassade des États-Unis en le déguisant comme une initiative des jeunes étudiants.

 En réalité c’est le régime qui a détourné le 4 novembre du signification originelle de cette journée. Il semble que cette année, la population et sa jeunesse, comptent redonner à cette journée son vrai sens de résistance et de combat contre la dictature en déferlant en grand nombre. Dors et déjà les autorités tremblent à l’idée de voir une répétition des manifestations de contestations qui montre la volonté du peuple iranien d’en finir avec cette dictature.  « Nous comptons empêcher tout rassemblement visant à provoquer des tensions au sein de la société »,  a déclaré  Ahmadi-Moghadam, commandant des forces de sécurité de l’État (FSE).

7,062FansJ'aime
1,185SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Terrorisme iranien : le chantage permanent aux otages (NDH)

Après la libération du diplomate du régime iranien Assadollah Assadi, condamné à 20 an de réclusion pour son projet...

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du régime des mollahs iraniens s’est rendu à l’exposition de livre...

Libération du chef du réseau du terrorisme iranien en Europe, la Résistance iranienne condamne la honteuse rançon au terrorisme d’Etat

Le 25mai, le diplomate-terroriste iranien incarcéré en Belgique, Assadollah Assadi, condamné à 20 ans par la justice belge pour...

Iran : l’illusion d’un retour à la monarchie

Reza Pahlavi et ses partisans croient-il vraiment que son statut de fils d’un dictateur déchu lui confère une légitimité...

Iran – Appel d’une centaine d’anciens leaders du monde pour inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des terroristes

Une centaine d'anciens présidents et Premier ministres d'Europe, des USA, Royaume-Uni, Canada appellent à considérer les Gardiens de la...

Iran : une exécution toutes les six heures

Le 19 mai, trois manifestants ont été exécutés à Ispahan par la justice du régime iranien, sur ordre du...

Doit lire

La visite du dictateur Ali Khameneï à l’exposition du livre de Téhéran

Le mois dernier Ali Khameneï le guide suprême du...

Le régime iranien prévoit de vendre les îles de Kish et Qeshm pour « assurer les pensions des retraités

Sajjad Paddam, directeur général de l'assurance sociale au ministère...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous