IranIran (actualité)Iran : le régime empêche une cérémonie funéraire pour...

Iran : le régime empêche une cérémonie funéraire pour le militant kurde Ehsan Fatahian

-

Iran Focus : Le corps du militant kurde Ehsan Fatahian, (27 ans) exécuté le 11 novembre à Sanandaj, capitale du Kurdistan iranien, a été enterré  jeudi dans le cimetière de Kermanchah sans informer sa famille. Les autorités cherchaient à empêcher la tenue d’une cérémonie funéraire qui risquait de virer à une manifestation hostile au régime de Khamenei.

Cet activiste kurde iranien, reconnu coupable par la justice des mollahs de « moharebeh » (guerre contre Dieu), avait été pendu mercredi dernier. Son exécution avait suscité de vives réactions dans la société iranienne et dans la communauté internationale.

Vendredi, 13 novembre, des centaines de résidents de Sanandaj se sont réuni sur la place Azadi pour protester contre l’exécution du jeune homme. Ils ont également appelé à la libération des prisonniers politiques sur le point d’être exécutés en criant « libérez les prisonniers politiques » et « stop aux condamnations à mort ». Les forces de sécurité ont procédé à plusieurs arrestations.

Ehsan Fatahian avait été une première fois condamné à 10 ans de prison. Ayant fait appel, la peine avait été alourdie par une condamnation à mort. La famille d’Ehsan avait affirmé que leur fils avait été soumis à la torture pour lui soustraire des confessions, mais qu’il avait résisté. Ehsan n’a même pas eu le droit de rencontrer sa famille pour la dernière fois avant son exécution.

Avant de partir, Ehsan a écrit qu’il ne redoutait pas la mort et qu’il allait à sa rencontre la tête haute. Il avait affirmé que le régime se trompe s’il croit éteindre le mouvement du peuple kurde pour la revendication de ses droits en l’exécutant. « Cela ne contribuera qu’à attisé la colère du peuple kurde », avait-t-il affirmé.  

Selon les informations parvenues à Iran Focus dix autres militants kurdes, 9 hommes et une femme, sont dans le couloir de la mort. Notamment Chirkou Mo’arefi, 30 ans, détenue en isolement  dans la prison de Saghez. Il a été arrêté au mois d’octobre de l’année dernière et accusé d’atteinte à la sécurité de l’Etat. Le régime a menacé ses parents de représailles en cas de dénonciation de la situation de leur fils.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous