IranIran (actualité)Iran /France: Me Henri Leclerc fustige une manipulation...

Iran /France: Me Henri Leclerc fustige une manipulation politique de grande envergure

-

Iran Focus : Me Henri Leclerc participait le 17 juin dans une conférence au siège de la Ligue des droits de l’Homme dont il est le président d’honneur.

Le thème de la conférence de presse qui s’est tenue sous la houlette de Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, concernait le cas des opposants iraniens en France. S’exprimant aux cotés des éminents avocats et juristes Patrick Baudouin, Mario Stasi, Joseph Cohen-Sabban, Jean-Michel Belorgey, François Colcombet, et un membre du Conseil National de la Resistance Iranienne, Mohammad Mohadessine, il a fustigé les autorités françaises dans ce qu’il croit être « une manipulation politique de grande envergure dans le cadre des relations commercialo-diplomatiques avec l’Iran.»

Extraits:
Nous commençons à entrer dans le cadre d’une exception judiciaire, car cela fait maintenant sept ans, depuis 2003. (..) Et je peux dire tranquillement, en regardant le dossier, qu’il n’y a pas dans cette affaire d’actes terroristes, sauf à considérer un certains nombre d’actes qui ont été commis en Iran avant l’année 2000 et même encore avant, comme des actes terroristes, alors qu’il s’agit d’actes de résistance. Ça nous pouvons en discuter. Mais en tout cas il n’y a rien contrairement à ce qui a été dit.

(…) Tous les ans l’ensemble des avocats déposent une requête dans laquelle nous exposons tout simplement que nous demandons à ce qu’un non lieu intervienne, ce qui paraît évident.  Mais que s’ils ne veulent pas faire intervenir un non-lieu, ils fassent un procès et que nous ayons un procès équitable, qui viendra devant une juridiction parisienne. Et nous conduirons un procès comme nous saurons et nous voudrons le conduire pour démontrer d’une part que les représentants du CNRI qui sont impliqués dans cette affaire sont innocents.

D’autre part qu’il s’agit d’une manipulation politique de grande envergure et qu’en réalité nous savons parfaitement que cette poursuite s’inscrit dans le cadre des relations commercialo-diplomatiques avec l’Iran. Nous savons qu’il y a eu une diffusion publique dans certains livres de ce qui a été la préparation en définitive diplomatique de l’intervention à Auvers-sur-Oise le 17 juin 2003. Mais nous savons que les choses continuent. Seulement elles continuent dans un contexte tragique.

Trois choses pour terminer : En liaison avec cette affaire, parce qu’on ne peut pas couper cette affaire de la réalité, nous savons ce qui se passe aujourd’hui en Iran. Nous savons les dizaines exécutions, les chiffres ont peut-être un peu de retard, le nombre d’exécutions considérables en Iran, d’hommes et de femmes dont beaucoup sont accusés d’appartenir à l’OMPI, beaucoup.

Nous savons, deuxième problème tragique, ce qu’est la situation très aléatoire et très difficile des Iraniens exilés à Achraf en Irak, dont nous avons réussi que le statut de réfugiés protégé par la 4e convention de Genève soit reconnu, mais qui sont toujours menacés actuellement (…).

Troisième point, c’est ce qui se passe dans les relations internationales et dans l’angoisse que nous avons. Il est certain que l’échange entre Clotilde Reiss et Ali Vakilirad est quelque chose qui est absolument insupportable. Alors certes M. Kouchner nous a dit que ce n’était pas vrai et qu’il n’y avait eu aucun contact. (…) Je n’ai rien à dire sur le fait qu’il soit mis en libération conditionnelle au bout de vingt ans, là n’est pas la question. La question c’est qu’il est manifestement l’objet d’un échange en raison de la simultanéité des dates(…) Ceci étant, on a peut-être été obligé de le faire pour obtenir qu’une de ses ressortissantes soit libérée.

Mais que simultanément, on voit que la justice a été instrumentalisée dans cette affaire, en raison des dates, et que l’on nous refuse, et le non-lieu et le procès, et que l’on continue à dire qu’un certain nombre de personnes sont mises en examen en France pour des activités terroristes et qu’on ne va pas fermer ce dossier, est absolument inadmissible. Je pense que sur ce sujet le silence médiatique est trop grand.

 

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous