IranIran (actualité)La société suédoise Oriflame accusée de vouloir nuire au...

La société suédoise Oriflame accusée de vouloir nuire au régime iranien

-

AFP : Le ministre iranien des Renseignements Heydar Moslehi a accusé samedi la société suédoise de vente directe de cosmétique Oriflame de vouloir porter préjudice à la sécurité de l’Iran, après l’arrestation de cinq de ses employés sur fond d’allégations d’espionnage.

« Oriflame avait l’intention de combattre le système (iranien). La société n’a aucun but économique », a déclaré le ministre, dont les propos ont été rapportés par le site internet de la télévision d’Etat.

« Selon les preuves en notre possession, l’arrogance (les puissances occidentales) et des agences de renseignement ont cherché à créer des problèmes de sécurité au pays à travers cette entreprise », a-t-il ajouté.

Le 22 août, les autorités ont fermé les locaux d’Oriflame à Téhéran et arrêté cinq de ses employés, alors que des informations circulent en Iran sur une implication d’Oriflame dans une escroquerie pyramidale et un soutien probable apporté à l’entreprise par une agence de renseignement.

L’un des détenus a la double nationalité irano-suédoise, selon des médias.

Mercredi, M. Moslehi avait accusé des sociétés comme Oriflame d’être soutenues par des agences de renseignement. « Ces compagnies opèrent avec un soutien extérieur et ne sont pas engagées dans des activités économiques. Elles sont sous contrôle des agences d’espionnage ».

En Suède, le directeur financier d’Oriflame Gabriel Bennet a démenti toute activité politique de l’entreprise.

« Nous sommes une entreprise de cosmétiques, nous vendons directement nos produits. Nous ne sommes bien entendu impliqués dans aucune activité politique dans le pays. Il nous est très difficile de commenter ces accusations », a-t-il dit à l’AFP.

M. Bennet a déclaré qu’il lui était difficile d’ajouter des précisions sur la situation d’Oriflame en Iran car l’entreprise n’avait pas reçu d’information sur les raisons pour lesquelles son bureau avait été fermé et cinq de ses employés arrêtés.

« Nous cherchons à établir un dialogue avec les autorités mais nous avons besoin d’en savoir plus pour pouvoir nous exprimer » a-t-il ajouté. « Nous faisons notre possible pour résoudre la situation notamment pour nos collègues détenus ».

Selon l’entreprise, trois membres du personnel ainsi que deux conseillers de vente ont été arrêtés. Parmi eux figurent un Suédois et un autre citoyen étranger.

M. Bennet avait auparavant estimé que l’action des autorités iraniennes pouvait être liée au mode de fonctionnement (business model) d’Oriflame. « Nous vendons des cosmétiques et donnons à 40.000 Iraniens, en majorité des femmes, une possibilité de gagner de l’argent par la vente directe ».

Les médias iraniens ont cependant avancé que la fermeture et les arrestations pouvaient être liées à des soupçons de fraude.

Selon le quotidien iranien ultraconservateur Kayhan, le siège d’Oriflame à Téhéran a été « perquisitionné et mis sous scellées » tandis que « quatre hauts dirigeants ont été arrêtés, accusés de 250.000 cas de fraude », pour une valeur globale de 70 milliards de dollars, dans le cadre d’une escroquerie pyramidale.

M. Bennet avait qualifié de « ridicule » ces références à une pyramide, mais a refusé de commenter davantage ces « rumeurs ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous