IranIran (actualité)Annulation de la livraison de missiles: la Russie va...

Annulation de la livraison de missiles: la Russie va rembourser l’Iran (responsable)

-

AFP: La Russie va rembourser l’Iran du montant versé pour l’acquisition de missiles S-300 dont la livraison a été annulée en application d’une résolution de l’ONU en juin sur de nouvelles sanctions contre Téhéran, a indiqué jeudi un responsable russe.

« Nous sommes en train de préparer tous les documents nécessaires », a déclaré Sergei Chemezov, directeur général de la société nationale d’exportation d’armes russe Rosoboronexport au cours d’une visite à Chypre avec une délégation accompagnant le président russe Dmitri Medvedev.

« Nous devrions rembourser (à l’Iran) tous les fonds », a-t-il indiqué à des journalistes.

Des discussions sont en cours entre la Russie et l’Iran sur cette question, a-t-il précisé. « Bien sûr, il ne sont pas très contents. Nous n’avons pas le choix », a-t-il ajouté.

Interrogé sur l’échéance du remboursement, M. Chemezov a dit qu’il était « peu probable que ce soit cette année ».

Il a refusé de préciser le montant en jeu et indiqué que la Russie pourrait réunir l’argent nécessaire en vendant les systèmes S-300 initialement prévus pour l’Iran à un autre client.

« Le S-300 est prêt. Il doit être vendu, si nous le vendons à quelqu’un…. », a-t-il déclaré.

Le président russe, Dmitri Medvedev, avait annoncé le 22 septembre avoir interdit la livraison de missiles controversés S-300 à l’Iran, en application d’une résolution de l’ONU en juin sur nouvelles sanctions contre Téhéran, une décision attendue après des mois de discussions entre responsables russes.

Le lendemain, l’Iran avait jugé cette décision « irrationnelle », accusant Moscou d’avoir cédé face à la pression des Etats-Unis et d’Israël.

« Nous ne sommes pas contents de voir les Russes humiliés par l’Amérique et le régime sioniste (d’une façon à ce) que l’on puisse dire qu’ils font ce qu’on leur dicte », avait déclaré le ministre de la Défense, Ahmad Vahidi, au site internet de la télévision d’Etat.

Soulignant que la défense de l’Iran « n’a pas été et ne sera pas dépendante de ces missiles S-300 », il avait estimé que la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU « n’est pas claire à propos des missiles sol-air » et donc qu' »il ne me semble pas rationnel d’y faire référence après des mois ».

La Maison Blanche avait de son côté salué la décision de M. Medvedev, estimant qu’elle illustrait la coopération entre les Etats-Unis et la Russie « au profit de la sécurité mondiale ».

En juin, au cours d’une visite à Paris, le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, avait fait savoir que Moscou avait pris la décision de « geler » la livraison de S-300 à Téhéran.

L’Europe, les Etats-Unis et Israël s’étaient élevés contre ce contrat, car le système perfectionné de missiles, équivalent du système Patriot américain, permettrait à Téhéran de défendre efficacement ses installations nucléaires en cas de frappes aériennes.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous