IranIran (actualité)Scandale financier en Iran : la justice annonce 14...

Scandale financier en Iran : la justice annonce 14 nouvelles arrestations

-

AFP: La justice iranienne a annoncé lundi quatorze nouvelles arrestations après l’escroquerie géante découverte en août au sein du système bancaire iranien, alors que le ministre de l’Economie a déclaré qu’une partie de l’argent avait été récupéré.

« Quatorze nouvelles personnes ont été arrêtées parmi lesquelles des directeurs de banque », a déclaré Gholamhossein Mohseni Ejeie, procureur général et porte-parole de la justice, selon l’agence Isna.

Vingt-deux personnes avaient déjà été arrêtées dont « certaines ont été libérées sous caution », a précisé M. Mohseni Ejeie.

Il a également « conseillé » à l’ancien directeur général de la banque Melli, Mahmoud Reza Kavari, qui a « fui » l’Iran pour le Canada où vit sa famille, de revenir au pays, prévenant que « s’il ne revient pas, un mandat d’arrêt sera lancé contre lui ».

Les deux banques d’Etat Melli et Saderat ainsi que la banque privée Saman sont impliquées dans cette affaire.

La presse avait révélé début septembre cette énorme escroquerie de 2,6 milliards de dollars, qui a permis à un groupe privé bénéficiant apparemment de nombreuses complicités de racheter en deux ans une quarantaine d’entreprises grâce à de fausses lettres de crédit.

Lundi matin, le ministre de l’Economie Shamseddine Hosseini a revu à la baisse le montant de l’escroquerie.

« Le montant de l’infraction bancaire est de 17.000 milliards de rials », soit 1,6 milliard de dollars, a-t-il dit, selon des propos rapporté par l’agence Fars, ajoutant: « Nous avons récupéré 4.000 milliards de rials (380 millions de dollars) soit 25% de l’argent ».

Il a par ailleurs évalué les biens du groupe, confisqués, à quatre milliards de dollars, assurant que le gouvernement n’avait aucune crainte pour récupérer l’argent des banques.

Le scandale a pris dès le départ une connotation politique, certains médias conservateurs hostiles au président Mahmoud Ahmadinejad ayant publié une lettre attribuée à son directeur de cabinet et principal conseiller, Rahim Esfandiar Machaie, dans laquelle il aurait demandé au ministre des Finances de faciliter les opérations du groupe.

M. Ahmadinejad avait violemment dénoncé à la mi-septembre ces accusations, demandant à la justice « de désigner des gens honnêtes pour instruire cette affaire ».

M. Machaie est depuis plusieurs mois la cible d’une violente campagne de l’aile dure du camp conservateur religieux au pouvoir en Iran, qui l’accuse de diriger un mouvement « déviationniste » visant à renverser le régime.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous