IranIran (actualité)Syrie: Paris sceptique sur un rôle positif de l'Iran

Syrie: Paris sceptique sur un rôle positif de l’Iran

-

AFP, 11 septembre – La France a estimé mardi que l’Iran devait d’abord se conformer à ses obligations internationales avant de s’impliquer dans une résolution de la crise en Syrie, au lendemain de la première réunion au Caire d’un groupe de contact sur la Syrie incluant Téhéran.

« Si l’Iran veut contribuer à la stabilité régionale, il y a un certain nombre de choses qu’il doit faire », a souligné le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Philippe Lalliot. « Il doit faire la lumière sur la nature exacte de son programme nucléaire, il doit respecter les résolutions du Conseil de sécurité et les résolutions du conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique », a-t-il dit.

« Il doit également mettre un terme aux violations répétées et incessantes des droits de l’homme sur son territoire. Dans ces conditions là il serait le bienvenu pour contribuer à l’objectif de stabilité dans la région », a-t-il ajouté lors d’un point-presse.

L’Iran a participé lundi au Caire à la première réunion d’un « groupe de contact » quadripartite sur la Syrie, dont la création a été proposée par l’Egypte. Dans ce groupe, qui comprend l’Egypte, l’Arabie Saoudite et la Turquie, Téhéran est le seul membre à soutenir le régime syrien.

« On a pris bonne note (de cette réunion). Mais il y a beaucoup d’enceintes et d’organisations qui sont saisies du dossier syrien, et l’objectif doit rester, afin d’éviter la cacophonie, de veiller à une bonne coordination de tous ces efforts », a estimé M. Lalliot.

Interrogé sur la volonté de Moscou de faire adopter une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU fixant les principes d’une transition politique sans toutefois appeler au départ de Bachar Al-Assad, M. Lalliot a souligné qu’un texte « trop faible » ne serait « pas acceptable ».

« La bonne nouvelle serait de retrouver au sein du Conseil de sécurité un accord sur la crise syrienne, mais ça ne sera pas pour ce qui nous concerne à n’importe quel prix », a-t-il souligné.

« Tout texte trop faible ne serait pas acceptable par nous », a-t-il répété, rappelant que la Russie et la Chine avait à trois reprises mis leur véto à des résolutions « substantielles et contraignantes » pour le régime de Damas.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous