IranNucléaireNucléaire iranien : des sénateurs amériçains mettent en garde...

Nucléaire iranien : des sénateurs amériçains mettent en garde l’Iran

-

Nucléaire iranien : des sénateurs amériçains mettent en garde l’Iran

Avec AFP et Reuters – Un groupe de 47 sénateurs républicains américains a averti lundi l’Iran que tout accord sur le nucléaire entre Téhéran et le président Barack Obama non validé par le Congrès pourra être révoqué après le départ du locataire de la Maison blanche. 

Les sénateurs républicains ont averti lundi le Guide suprême iranien que tout accord permanent sur le nucléaire devrait passer par le Congrès américain, une intervention inhabituelle dénoncée par Barack Obama et rejetée par Téhéran.

Dans une lettre ouverte adressée aux « dirigeants de la République islamique d’Iran », 47 des 54 sénateurs républicains, très sceptiques au sujet des négociations internationales, ont prévenu le régime Iranien que le Congrès disposait, seul, du pouvoir de lever définitivement les sanctions américaines, adoptées sous la forme de lois ces dernières années.

Implicitement, ils signalent ainsi leur opposition à un éventuel accord politique entre le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l’Iran, dont les contours se dessinent à trois semaines de l’échéance de fin mars fixée par les négociateurs.

C’est sur le plan du droit américain que les républicains se placent dans leur lettre aux dirigeants iraniens. Ils leur écrivent ainsi qu’il est « possible que vous ne compreniez pas totalement notre système constitutionnel ».

Ils soulignent que si Barack Obama a le pouvoir, par décret, de suspendre les sanctions américaines contre l’Iran, son successeur pourra les rétablir d’un « simple trait de plume », a fortiori si un républicain est élu.

Une telle lettre à un dirigeant étranger est rare; aucun démocrate ne s’y est associé, pas même les démocrates partisans d’une ligne dure contre Téhéran, et qui avaient prévenu qu’ils lâcheraient la Maison Blanche en cas d’impasse des négociations.

Evoquant les contours d’un accord prévoyant une durée de 10 ans, et laissant à l’Iran une capacité d’enrichissement nucléaire, le sénateur républicain Tom Cotton, à l’initiative de la lettre, a expliqué sur Fox News que « ces deux points à eux seuls (rendaient) cet accord inacceptable, dangereux pour les Etats-Unis et pour le monde ».

Jusqu’à présent, la Maison Blanche a réussi à contenir le Congrès. Deux propositions de loi sont en préparation, l’une prévoyant de nouvelles sanctions, et l’autre, la plus mûre, qui obligerait Barack Obama à soumettre au Congrès tout accord pendant 60 jours. Aucune date n’a été fixée pour un éventuel vote.

Discussion avec l’AIEA

Pendant ce temps, le régime iranien et l’Agence internationale pour l’énergie nucléaire (AIEA) ont eu des discussions ce lundi à Téhéran.

Reza Najafi, l’ambassadeur de l’Iran auprès de l’AIEA, a indiqué qu’une nouvelle réunion était prévue le 20 avril.

L’AIEA estime que deux problèmes faisant partie de son enquête sur les activités nucléaires de l’Iran n’ont pas été traités par Téhéran : la question des expériences sur des explosifs qui pourraient être utilisés pour une arme atomique et les calculs portant sur le transport de neutrons.

 

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous