IranNucléaireRencontre Iran/UE3 le 23 mai en Europe (Kharazi)

Rencontre Iran/UE3 le 23 mai en Europe (Kharazi)

-

AFP, 16 mai – Les ministres allemand, français et britannique des Affaires étrangères rencontreront le 23 mai en Europe le dirigeant iranien en charge du nucléaire, Hassan Rohani, pour tenter de sauver les négociations engagées en décembre, a indiqué lundi le ministre iranien Kamal Kharazi.

M. Kharazi a laissé entendre devant les journalistes qu’il s’agissait d’une rencontre de la dernière chance, parlant de « dernier tour de table ». Il a aussi signifié que son pays ne reviendra pas sur sa décision de reprendre certaines activités nucléaires sensibles.

« La réunion aura lieu le 23 mai avec la participations des ministres européens des Affaires étrangères et de Hassan Rohani », a déclaré M. Kharazi en marge d’une conférence sur la Caspienne à Téhéran.

« Elle aura lieu dans une des capitales européennes, nous sommes encore en train de discuter de l’endroit », a-t-il ajouté.

Evoquant une reprise de la conversion d’uranium par la République islamique, qui menace de provoquer une rupture du dialogue, il a souligné: « Notre décision est prise ».

La réunion de crise doit tenter de sauver des négociations engagées en décembre entre Iraniens et Européens pour s’entendre sur des « garanties objectives » que la République islamique ne fabrique pas l’arme nucléaire sous le couvert d’activités civiles.

Un des principaux négociateurs iraniens a indiqué dans la presse que la rencontre se déroulerait à Bruxelles, mais a jugé que ses chances de succès étaient minces.

« Je confirme qu’une rencontre entre les trois pays européens au niveau des ministres des Affaires étrangères aura lieu dans quelques jours à Bruxelles, mais je tiens à souligner que les chances de succès ne sont pas grandes », a dit Hossein Moussavian au quotidien en langue anglaise Iran News.

« Les Européens n’ont pas laissé beaucoup d’espace pour la négociation. Ils sont revenus sur leur parole et sur les engagements pris dans l’accord de Paris » de novembre dernier, a-t-il dit.

L’Iran avait alors accepté de suspendre toutes ses activités liées à l’enrichissement d’uranium, contre l’ouverture de négociations en vue d’une coopération technologique, commerciale et politique.

Mécontents des discussions menées depuis lors, les Iraniens ont annoncé le 30 avril leur intention de reprendre certaines activités en amont de l’enrichissement.

Les discussions achoppent sur un point essentiel: les Européens veulent obtenir que les Iraniens renoncent définitivement à l’enrichissement, seule garantie probante selon eux de la nature purement civile du programme iranien, les Iraniens refusent d’en entendre parler.

Les Européens ont prévenu qu’une reprise de la conversion signifierait la rupture des négociations et que les Iraniens devaient s’attendre à ce que leurs interlocuteurs soutiennent une saisine du Conseil de sécurité, préconisée depuis des mois par les Américains.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous