IranNucléaireNucléaire iranien: "moment de vérité" en novembre (Michel Barnier)

Nucléaire iranien: « moment de vérité » en novembre (Michel Barnier)

-

AFP : 24 sept – Le ministre français des affaires étrangères, Michel Barnier, a déclaré vendredi à New York que le mois de novembre prochain « sera le moment de vérité » dans le dossier du nucléaire iranien, en évoquant un éventuel recours au Conseil de sécurité des Nations unies.

« Nous attendons clairement de la part de l’Iran des gestes et des décisions qui nous rassurent », a-t-il dit lors d’un déjeuner avec la presse française en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

« Comme il y a un problème de confiance, des rendez-vous ont été fixés », a-t-il poursuivi. « Notamment le rendez-vous du mois de novembre où dans le cadre le plus crédible qui est celui de l’AIEA, il y aura une mise à plat. Le Directeur général de l’AIEA dira où en est le programme nucléaire iranien, si le processus d’enrichissement a été interrompu ».

« Ce sera le moment de vérité. Je n’ai aucune certitude mais j’ai le sentiment que la gravité de ce moment a été bien compris » par Téhéran, a ajouté le chef de la diplomatie française.

« Le cas échéant, si je suis démenti ou si nous n’obtenons pas ces gestes, on verra dans quelles conditions passer à l’étape suivante qui est celle du Conseil de sécurité mais nous n’en sommes pas là », a précisé M. Barnier.

« Je veux croire que l’Iran nous répondra, dès l’instant que notre démarche s’inscrit avec (une) idée de coopération et de respect qui lui permet de jouer son rôle et de tenir sa place dans la région comme un grand pays », a ajouté le ministre français.

Dans une résolution samedi dernier, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) a demandé à l’Iran de cesser ses activités liées à l’enrichissement d’uranium, qui pourrait être utilisé à des fins militaires.

La résolution donne à l’Iran jusqu’au 25 novembre pour lever les doutes qui planent sur la nature de ses activités. Parmi les mesures que pourrait prendre l’AIEA figure la saisine du Conseil de sécurité.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Kamal Kharazi a lancé jeudi un appel « au dialogue » aux pays occidentaux à propos du dossier nucléaire iranien, dans une déclaration faite depuis New York à la télévision iranienne.

« Personne ne peut nier le droit de l’Iran à utiliser la technologie nucléaire à des fins civiles. L’Iran est un pays puissant dans ce domaine et avec un pays puissant, on ne peut utiliser le langage de la violence, » a déclaré M. Kharazi.

Ce dernier a rencontré ses homologues français, britannique, espagnol et allemand en marge de l’Assemblée générale de l’Onu.

L’Allemagne est sortie de sa rencontre avec l’Iran encore plus préoccupée qu’auparavant par les ambitions nucléaires de Téhéran, a-t-on appris vendredi de source diplomatique.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous