IranNucléaireIran-nucléaire : Un rapport de l’AIEA confirme les révélations...

Iran-nucléaire : Un rapport de l’AIEA confirme les révélations d’un groupe en exil

-

Iran Focus, Vienne, 16 juin – Un rapport d’information de l’Agence internationale de l’énergie atomique sur les progrès de ses travaux en Iran vient renforcer la crédibilité des révélations d’un groupe d’opposition iranien faites en novembre comme quoi l’Iran continue de dissimuler des informations critiques sur son programme nucléaire controversé.

Des autorités de l’AIEA à Vienne ont informé des diplomates que l’Iran n’avaient pas donné l’accès requis aux sites militaires de Lavisan et de Parchine, que l’on suspecte d’abriter les travaux sur l’armement.

Lavisan-Shian est un site militaire au nord-ouest de Téhéran et Parchine est un complexe militaire tentaculaire dans le sud de la capitale. Les deux sites avaient été révélés l’an dernier par le Conseil national de la résistance iranienne comme abritant des activités nucléaires.

Des diplomates occidentaux en poste à Vienne ont ajouté que l’AIEA avait aussi demandé, sans l’obtenir, la possibilité d’interroger des responsables clés comme Mohsen Fakhrizadeh, un général des pasdarans qui a travaillé à Lavisan.

En novembre, le CNRI avait révélé les noms des experts nucléaires fortement liés au puissant corps des gardiens de la révolution, et qui selon lui seraient en charge des activités clandestines à Lavisan II. Le groupe avait révélé Lavisan II comme un nouvel emplacement construit pour reloger l’autre site de Lavisan-Shian, démantelé et rasé après que des divulgations précédentes du CNRI aient attiré sur lui l’attention internationale.

L’Agence France presse avait rapporté en novembre que le CNRI avait dévoilé les noms de cinq experts engagés dans ce qu’il décrivait comme « le programme d’armement nucléaire secret » de Téhéran. Il s’agissait de Mohsen Fakhrizadeh, Fereydoon Abbasi, Mansoor Asgari, Mohammad Amin Bassam et Majid Rezazadeh.

« Nous pensons que l’interrogatoire de ces personnes est essentielle pour aller au fond de cette affaire », écrivait l’AFP en citant un haut responsable du CNRI.

Mohammaed AlBaradei, le directeur général de 62 ans de l’AIEA, a déclaré aux 35 membres du bureau des gouverneurs de l’agence que l’Iran n’avait pas fourni de réponse suffisante aux questions sur les activités d’enrichissement.

ElBaradeï a dit au bureau des gouverneurs que l’AIEA continuaient d’exercer des pressions pour obtenir davantage de documentation sur les équipements liés aux activités nucléaires fournis à l’Iran par des tiers, ainsi que des informations sur des discussions techniques entre l’Iran et des intermédiaires pour utiliser d’un réseau de fourniture de matériel.

« L’Iran a fourni un complément de documentation et d’information, qui n’est toujours pas suffisant pour répondre à plusieurs questions en suspens », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous