IranNucléaireL’Iran va reprendre l’enrichissement de l’uranium le 1er août...

L’Iran va reprendre l’enrichissement de l’uranium le 1er août (journal)

-

Iran Focus, Téhéran, 21 juillet – l’Iran reprendra ses activités d’enrichissement de l’uranium dans son site près de la ville d’Ispahan, dans le centre de l’Iran, le 1er août, selon l’éditorial du quotidien semi-officiel Djomhouri Eslami, dans son édition de jeudi.

« Le message clair de l’Iran à la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France dans les négociations menées [à Londres »> hier, c’est que l’Iran reprendra ses activités d’enrichissement dans le site d’Ispahan, et que rien ne pourra retarder cette action », écrivait le quotidien qui est proche du guide suprême l’ayatollah Ali Khameneï, son fondateur et son premier directeur.

« Le peuple iranien attend des autorités et de l’Etat qu’il reste fidèle à cette décision et de l’exécuter. Qu’il n’y ait plus de tergiversations des Européens pour tenter d’obliger nos autorités à revoir leur décision de reprendre l’enrichissement », ajoute l’éditorial.

L’Iran a accepté en novembre de suspendre l’enrichissement durant ses négociations avec la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, représentant l’Union européenne. La troïka européenne a promis de faire une proposition avant la fin de ce mois qui pourrait interrompre un long processus diplomatique visant à neutraliser la peur des Européens de voir l’Iran acquérir l’arme atomique.

La décision de l’Iran de reprendre l’enrichissement de l’uranium est rendu publique après une série de déclarations ces derniers jours par de hautes autorités iraniennes, y compris le président sortant Khatami.

« La maîtrise par l’Iran du cycle du combustible est le droit du peuple iranien… et n’est pas négociable », a dit Khatami dans un discours mardi.

Le quotidien très influent Keyhan, proche des ultras, a menacé la troïka européenne dans son éditorial de mercredi de voir l’Iran reprendre bientôt ses activités sur les sites atomiques d’Ispahan et de Natanz.

L’éditorial intitulé « Ne nous menacez pas du Conseil de Sécurité » souligne la détermination de l’Iran « à ne jamais abandonner l’utilisation de la technologie du cycle du combustible nucléaire ». Le journal met au défi la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne d’envoyer le dossier iranien devant le Conseil de Sécurité de l’ONU.

« Rien n’arrivera au Conseil de Sécurité », écrit le journal ultra. « La seule chose qui se passera, c’est que nous serons en mesure de reprendre ou de suspendre les activités et d’atteindre un résultat rapide. Le Conseil de Sécurité nous ouvrira de grandes voies, mais les Européens perdront la seule option dont ils disposent maintenant. »

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous