IranDroits de l'hommeIran : Une diplomate hollandaise braque les projecteurs sur...

Iran : Une diplomate hollandaise braque les projecteurs sur une prison notoire en Iran

-

Iran Focus, Téhéran, 22 juillet – Une diplomate de l’ambassade des Pays-Bas à Téhéran a révélé que les prisonniers politiques incarcérés dans une prison notoire d’Iran étaient systématiquement torturés et délibérément harcelés pour leur opposition au pouvoir religieux.

Le rapport de Loes Bijnen, qui est d’abord paru sur un site en persan, offre un récit choquant du traitement des prisonniers politiques dans la prison de Radjaï-Chahr à Karadj, une grande ville à l’ouest de la capitale iranienne. Le site de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas identifie Mme Bijnen comme deuxième secrétaire du département politique de l’ambassade.

« Aller à [la prison de Radjaï-Chahr de »> Karadj est un châtiment sévère. Quand quelqu’un y met le pied, toute humanité disparaît », écrit la diplomate hollandaise après avoir enquêté sur la situation dans cette prison.

Le rapport est apparu au lendemain de la publication par le quotidien ultraconservateur Ressalat d’une lettre de deux anciens prisonniers de la prison de Radjaï-Chahr, qui remerciaient le gouverneur de la prison Ali Hadji-Kazem pour son « traitement excellent » des prisonniers. L’agence de presse officielle IRNA a publié une interview de Hadji-Kazem dans laquelle il décrit la prison de « centre d’éducation modèle ».

Les efforts pour faire de la prison de Radjaï-Chahr un portrait idéal viennent à la suite des vastes répercussions d’une grève de la faim des prisonniers politiques commencée au début du mois. Excédés par la fuite des nouvelles sur les grèves de la faim, les autorités carcérales ont coupé tous les contacts entre les prisonniers et le monde extérieur, selon les familles des détenus.

Le rapport de la diplomate néerlandaise, posté sur le site Rooz, fait la lumière sur les techniques autres que la torture pour briser les prisonniers politiques. On « les force à partager des cellules avec des prisonniers dangereux, comme des criminels, des violeurs et des drogués », écrit-elle. La diplomate ajoute que les dissidents à Radjaï-Chahar sont maintenus au mitard pendant des mois.

Mme Bijnen note dans son rapport que « les morts mystérieuses » sont monnaie courante à Radjaï-Chahr. Elle affirme que des prisonniers sont traités avec une singulière brutalité. Arjang Davoudi, un ingénieur de 49 ans, enseignant et poète a été condamné à 15 ans de prison et 70 coups de fouet pour avoir aidé un journaliste étranger à produire secrètement un documentaire sur la photojournaliste canadienne Zahra Kazemi assassinée sous la torture à la prison d’Evine en été 2003.

La diplomate hollandaise décrit en détail le passage à tabac de Davoudi en prison et révèle qu’il est resté en isolement carcéral plus de 100 jours.

Hodjat Zamani, membre d’un groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple d’Iran, qui a été condamné à mort, Valiollah Feiz-Mohammadi et Jafar Aghdami sont parmi d’autres prisonniers politiques ayant subi des mauvais traitements, écrit Bijnen.

Bina Darabzand, un homme de 46 ans, a été condamné à trois ans et demi de prison pour « manifestation illégale » devant le siège des Nations Unies à Téhéran en août 2004. Darabzand avait pris part à une protestation des familles de prisonniers politiques.
Mehrdad Lohrasbi, un libraire, a été condamné à quinze ans de prison pour avoir pris part en juillet 1999 à des manifestations étudiantes dans la capitale iranienne. Bijnen rapporte qu’il a été systématiquement battu par les gardiens de la prison.

Un autre prisonnier politique sur lequel a écrit la diplomate néerlandaise se nomme Amir Saran, un militant politique, condamné à huit ans de prison. Elle écrit que Saran s’est mis en grève de la faim pour protester contre l’élection présidentielle de juin 2005, disant qu’il s’agissait d’une mascarade.

« Pourquoi est-ce que les journaux occidentaux sont restés silencieux sur cette calamité ? », écrit la diplomate néerlandaise. « Pourquoi ignorent-ils la douleur insupportable d’innombrables personnes dans les prisons d’Iran et mais cependant écrivent de nombreuses nouvelles sur le projet nucléaire de l’Iran ? »

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous