IranNucléaireComment l’Iran se fournit en matériel nucléaire en Europe

Comment l’Iran se fournit en matériel nucléaire en Europe

-

Iran Focus, Londres, 26 juillet – Des firmes européennes fournissent sans le savoir des pièces nucléaires à l’Iran qui peuvent servir à fabriquer une bombe malgré les efforts de la communauté internationale pour empêcher Téhéran d’acquérir une telle capacité, a écrit le magazine allemand Spiegel lundi.

Le magazine a dit avoir vu des documents confidentiels montrant que l’Iran achetait secrètement du matériel nucléaire sophistiqué de fabrication européenne via la Corée du Sud.

La firme française EADS Sodern est une de ces compagnies impliquées, involontairement, dans des transactions illégales, sans connaître la destination finale de ses exportations, affirme der Spiegel.

Selon des informations financières, Téhéran a acheté 300 pièces de Nickel 63 (98.720$) des Entreprises sud-coréennes Kyung-Do à travers une compagnie iranienne du nom de Partoris.

Ce matériau radioactif est nécessaire pour projeter des électrons dans le mécanisme de déclenchement de la bombe. Bien que ce matériel puisse aussi être utilisé dans un réacteur nucléaire générateur d’énergie pacifique, Téhéran a demandé des pièces avec un niveau isotope plus élevé.

Le magazine ajoute que d’autres questions ont été soulevées par la décision de Téhéran de procéder à ces achats dans le secret absolu via une compagnie de paille de Partoris, du nom de Parto Namaje Tolua.

Le second accord secret a été d’obtenir des cibles de tritium. Ce matériau à double usage peut être utilisé dans une source de neutron, causant une réaction en chaîne dans une bombe atomique. Téhéran a eu de grandes difficultés pour obtenir ce matériel après que l’Agence international de l’Energie atomique ait essayé de restreindre la République islamique dans l’acquisition de matériel à double usage, selon der Spiegel.

Il ajoute que Téhéran a surmonté cet obstacle en demandant à des partenaires sud-coréens d’acheter des matériaux de la compagnie française EADS à 33.000 dollars pièce, un prix bien plus élevé que sa valeur actuelle. Téhéran le rachète ensuite aux firmes sud coréennes.

EADS, initiales de la European Aeronautic Defence and Space Company, a été créée comme la plus grande compagnie européenne d’aérospatial en juillet 2000 dans une fusion du français Matra S.A. (Paris), de l’espagnol Construcciones Aeronauticas S.A. (CASA, Madrid), et de l’allemand DaimlerChrysler Aerospace AG (Dasa, Munich).

Ces révélations interviennent à un moment où la troïka européenne – la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne – proposent une nouvelle offre à Téhéran pour tenter de le convaincre d’abandonner ses activités suspectées en matières d’armement nucléaire. Les Américains accusent l’Iran de poursuivre un programme atomique militaire clandestin sous le couvert d’un programme civil.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous