IranNucléaireNucléaire: l'Iran revendique un succès technique dans ses mines

Nucléaire: l’Iran revendique un succès technique dans ses mines

-

AFP, Téhéran, 29 août – L’Iran a annoncé lundi une nouvelle avancée dans son programme nucléaire controversé, assurant avoir réussi à extraire un uranium plus pur de ses mines par des moyens biotechnologiques.

Selon un reportage de la télévision d’Etat, les chercheurs de l’Agence iranienne de l’énergie atomique ont mis au point une technique recourant à des bactéries pour purifier le minerai avant son extraction, au terme de six ans de travaux.

« L’utilisation de la biotechnologie abaisse le coût, accroît le rendement et protège l’environnement » au cours du processus d’extraction du « yellowcake », la poudre de minerai d’uranium concentré sortie des mines, a fait valoir la télévision.

Le reportage a cité un chercheur expliquant que les bactéries ont été « utilisées avec succès au stade expérimental » dans les mines du centre du pays.
« Cette bactérie a vraiment de la valeur » et permet de produire le yellowcake « 100 à 200 fois moins cher », a ajouté ce scientifique.

Le yellowcake intervient aux premiers stades du processus de conversion de l’uranium, dont Téhéran assure qu’il n’a qu’un objectif énergétique.

Les Etats-Unis en revanche accusent l’Iran de chercher à se procurer l’arme atomique sous couvert de travaux civils.

Présenté par la télévision comme une « avancée » importante, ce dernier développement risque de renforcer le sentiment chez les accusateurs de l’Iran selon lequel le régime de Téhéran, tout en étant obligé de suspendre certaines de ses activités nucléaires, a continué parallèlement à oeuvrer à grands pas sur d’autres programmes.

Pour produire le yellowcake, le minerai extrait est écrasé puis trempé d’acide. Il sera ensuite transformé en tétrafluorure puis en hexafluorure d’uranium (UF4 et UF6) et ces gaz introduits dans des centrifugeuses pour produire de l’uranium enrichi.

Mais souvent, le minerai est de faible concentration et le processus d’extraction est coûteux et aléatoire. Le recours à une biotechnologie — appelée également bio-leaching, ou filtrage biologique — consiste à introduire des micro-organismes dans le minerai qui vont le nettoyer des éléments indésirables et produire de l’acide sulfurique, propre à dissoudre le minerai et à révéler l’uranium.

Ce processus facilite la production du yellowcake.

La République islamique, qui avait accepté de suspendre ses activités d’enrichissement en octobre 2003, a décidé de reprendre la conversion du yellowcake le 8 août dans son installation d’Ispahan (centre) en réaction aux propositions d’aide de l’Union européenne, notamment technologiques et commerciales, en contrepartie d’un arrêt de son programme nucléaire.

Par ailleurs, la télévision d’Etat a annoncé lundi soir que le président Mahmoud Ahmadinejad avait décidé de reconduire Gholam Reza Aghazadeh à la tête de l’Organisation de l’énergie atomique et en tant qu’un des sept vice-présidents du pays.

Le décret présidentiel appelle M. Aghazadeh à « recourir aux scientifiques, aux spécialistes et aux forces jeunes et créatives et à traduire concrètement les quatre principes de (son) gouvernement qui sont justice, bonté, service du peuple et enrichissement ».

7,062FansLike
1,178FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous