IranNucléaireL'Iran "sur le point" d'avoir l'arme atomique, selon l'opposition...

L’Iran « sur le point » d’avoir l’arme atomique, selon l’opposition en exil

-

AFP, Bruxelles, 22 septembre – L’opposition en exil au régime de Téhéran a appelé jeudi à Bruxelles à ce que l’Iran soit traduit devant le Conseil de sécurité de l’Onu sur son programme nucléaire, estimant que l’Iran est « sur le point » de pouvoir fabriquer une bombe atomique.

« Le régime est sur le point de pouvoir produire une bombe nucléaire », affirme un rapport sur le programme nucléaire iranien du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), mouvement d’opposition en exil, présenté au cours d’une conférence de presse.

Selon Mohamed Mohadessine, l’un des dirigeants du CNRI, l’Iran « n’a pas besoin de plus de deux ou trois ans pour acquérir sa première bombe ».

Ces déclarations interviennent alors que les Européens ont renoncé jeudi à demander à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), réunie à Vienne, de saisir pour le moment le Conseil de sécurité de l’Onu sur l’Iran.

Or, « toute procrastination dans la transmission du dossier nucléaire iranien devant le Conseil de sécurité mènera à une catastrophe », selon M. Mohadessine, qui préside la commission des affaires étrangères du CNRI.

Il a préconisé au contraire d’imposer des sanctions technologiques et pétrolières contre Téhéran.

Dans son rapport, le CNRI assure par ailleurs que des discussions ont eu lieu dans les années 80 entre des responsables iraniens et le père de la bombe atomique pakistanaise en disgrâce, Abdul Qadeer Khan.

Selon ce rapport, qui dit se fonder sur un important réseau de contacts au sein du pouvoir à Téhéran, Abdul Qadeer Khan s’était entretenu en 1986 et 1987 avec Mohammad Eslami, actuellement haut responsable au ministère iranien de la Défense.

Révéré au Pakistan pour être le père de la bombe atomique pakistanaise, Abdul Qadeer Khan avait avoué en février 2004 avoir procédé à des exportations illicites de technologie nucléaire au bénéfice de l’Iran, de la Corée du Nord et de la Libye.

Le CNRI est le bras politique des Moudjahidines du peuple, principal mouvement d’opposition en Iran, qui figure sur la liste européenne des organisations terroristes.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous