IranNucléaireRoyaume Uni : L’Iran doit respecter ses obligations nucléaires

Royaume Uni : L’Iran doit respecter ses obligations nucléaires

-

Reuters, Bruxelles, 21 novembre – Lundi, la Grande Bretagne a insisté pour que l’Iran respecte ses obligations en vertu du Traité de Non-prolifération nucléaire après que les législateurs iraniens aient voté pour bloquer les inspections à l’improviste des Nations Unies si le pays venait à comparaître devant le Conseil de Sécurité.

« Nous allons réfléchir à ce que le Parlement iranien a dit hier », a déclaré Jack Straw, ministre britannique des Affaires étrangères, aux journalistes à son arrivée à une réunion des ministres des affaires étrangères de l’Union Européenne.

« L’Iran a signé le Traité de Non-prolifération. Il a des obligations claires. Il a été déclaré en rupture avec ses obligations pour ne pas avoir respecté divers engagements de l’accord de garanties », a-t- il ajouté.

L’Iran a signé mais n’a pas ratifié le fameux Protocole additionnel au Traité de Non-prolifération qui prévoit des garanties supplémentaires telles que des inspections inopinées.

Javier Solana, haut représentant de l’U.E. pour la politique étrangère, a déclaré que le vote « n’était pas une bonne nouvelle » mais a souligné qu’il était encore temps de considérer le cas de l’Iran lors de la réunion de l’Agence internationale de l’énergie atomique à Vienne jeudi afin de décider d’autres mesures potentielles.

La Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne ont mené les négociations avec l’Iran afin d’obtenir des garanties que le pays ne cherche pas à fabriquer la bombe atomique. Téhéran a rompu les pourparlers en août.

L’Iran fait face maintenant à un renvoi de l’affaire au Conseil de Sécurité de l’ONU avec des sanctions possibles après avoir échoué à convaincre le monde que son programme, gardé secret pendant presque vingt ans, est destiné à construire des centrales électriques et non des ogives nucléaires.

Au vote de dimanche, 183 députés sur 197 présents ont approuvé le projet de loi, demandant également la reprise des activités d’enrichissement d’uranium, que l’Iran avait volontairement accepté d’interrompre l’année dernière lors de pourparlers avec les Européens sur un accord de coopération à long terme.

La loi doit être approuvée par le conseil constitutionnel de l’Iran, le Conseil Gardien conservateur composé de 12 hommes.

7,062FansLike
1,179FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous