IranNucléaireLa Corée du Nord suspectée d’aider l’Iran dans son...

La Corée du Nord suspectée d’aider l’Iran dans son projet de fabrication de missiles

-

United Press International, Washington, 21 novembre – D’après des sources de l’opposition, Téhéran fabrique actuellement des têtes nucléaires de missiles avec l’aide d’experts nord-coréens dans un vaste complexe clandestin.

Le projet a débuté à la fin de la guerre entre l’Iran et l’Irak en 1989. Le site comprend des dizaines de galeries et de sites immenses construits sous les montagnes près de Téhéran.

« Des experts nord-coréens ont coopéré avec le régime de Téhéran pour la conception et la construction de ce complexe », a affirmé Alireza Jafarzadeh, président de Strategic Policy Consulting et ancien représentant des Moudjahidin-e-Khalq.

« Un grand nombre de plans du site ont été dessinés par les experts nord-coréens. »

Selon Jafarzadeh, Hemmat Industries Group Factory, la branche la plus importante du groupe iranien Aerospace Industries Group est actuellement en train de fabriquer Shahab-1, Shahab-2, Shahab-3 et des missiles Ghadr. Shahab-3 et les missiles Ghadr peuvent être dotés d’ogives nucléaires.

« Les missiles Shahab-3 sont fabriqués en grand nombre et font déjà partie de l’arsenal des gardiens de la révolution d’Iran », a affirmé Jafarzadeh à United Press International.

Le missile Ghadr est toujours en phase de fabrication et est achevé à 70 %.

Shahab-3 a une portée de 1300 à 1900 km et Ghadr une portée de 2500 à 3000 km.

Travaillant dans le plus grand secret, Hemmat Industries Group fonctionne avec des numéros de code. Movahed Industries, répondant au nom de code 7500, fabrique le corps du missile et s’occupe de l’assemblage final. Karimi Industries, partie la plus secrète du programme, avec le numéro de code 2500, fabrique les têtes de missiles.

Ce groupe est situé dans la plus grande galerie du complexe de Khojir, bien cachée dans les montagnes de Khojir et de Bar Jamali. La galerie est longue d’environ 1000 mètres et fait 12 mètres de large.

L’Iran a refusé de permettre aux inspecteurs des Nations Unies de visiter les sites militaires où l’on pense que s’effectue le travail sur les armes nucléaires a lieu.

Les informations obtenues par Jafarzadeh d’une source en Iran indiquent qu’A.Q. Khan a voyagé en Iran en 1987, où il a rencontré trois hauts commandants des Gardiens de la Révolution qui travaillaient à l’époque sur des recherches nucléaires. La délégation des CGRI était dirigée par le général Mohammad Eslami.

7,062FansLike
1,173FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Les démissions et les renvois signalent le désespoir de Téhéran face aux manifestations

Mercredi 22 décembre, le ministre de l'Intérieur du régime iranien, Ahmad Vahidi, a annoncé que Mohammad-Tayyeb Sahraei avait été...

Les disparitions forcées, outil du régime iranien pour répandre la terreur

L'Iran est un pays gouverné par le régime autoritaire des mollahs. Il souffre de décennies de violations des droits...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous