IranNucléaireL’Iran dénombre 300 sites nucléaires éparpillés dans tout le...

L’Iran dénombre 300 sites nucléaires éparpillés dans tout le pays

-

Iran Focus, Téhéran, 16 janvier – Dimanche, un haut commandant de la force d’élite iranienne, le corps des gardiens de la révolution (CGR), a déclaré que la théocratie possédait plus de 300 sites nucléaires dispersés dans le pays, selon Iran Focus.

Lors d’un séminaire qui s’est tenu dans la ville de Racht, dans le nord du pays, le général Mostafa Haji-Najjar, directeur adjoint du bureau politique du CGR, a également affirmé que l’Iran avait « le droit absolu » de développer des bombes nucléaires.

Le haut commandant du CGR a déclaré que malgré le coût élevé de la construction et de la maintenance de ces sites nucléaires, les installations sont dispersées dans plus de 300 sites à travers le pays.

« La dispersion de ces sites, en raison de la nature sensible de ceux-ci et de leurs installations, revient très cher pour le gouvernement. Par exemple, pour chacun d’entre eux, des systèmes de défense aérienne doivent être conçus, ce qui est très coûteux. Mais nos sites nucléaires ne se limitent pas uniquement à quelques villes comme Ispahan, Natanz, Arak et Ardakan. Nous possédons des sites nucléaires dans plus de 300 endroits dans le pays », a affirmé Haji-Najjar.

« Puisque la République Islamique d’Iran se situe sous le parapluie nucléaire de pays tels que le Pakistan et que ceux sont des voisins, beaucoup d’experts géopolitiques étrangers pensent que l’Iran a le droit absolu de posséder des bombes nucléaires », a avancé Haji-Najjar.

Le séminaire, organisé par la force paramilitaire du Bassij dans la province de Guilan, a eu lieu dans la mosquée Qods de la ville de Racht.

Haji-Najjar a déclaré que depuis l’élection du nouveau président de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, l’Occident est de plus en plus préoccupé par le programme nucléaire de l’Iran.

« Malheureusement, la dernière équipe envoyée pour les négociations [nucléaires »> comprenait des individus qui reculaient facilement devant les positions de l’Europe et de l’Amérique. L’un d’entre eux est même actuellement poursuivi pour des accusations de corruption », a-t-il dit, en référence à l’ancien négociateur nucléaire, Cyrus Nasseri.

Haji-Najjar a déclaré que les précédents négociateurs nucléaires de l’Iran n’ont pas su faire preuve de résistance et de détermination face aux « menaces de l’ennemi ». « Grâce au changement d’équipe, la diplomatie cette semaine s’est transformée en diplomatie active. »

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous