IranNucléaireLes Saoudiens avertissent l’Iran que ses ambitions nucléaires peuvent...

Les Saoudiens avertissent l’Iran que ses ambitions nucléaires peuvent conduire à un désastre

-

The Times, 16 janvier 2006 – L’Arabie Saoudite a rompu son silence hier dans la confrontation entre l’Occident et l’Iran en avertissant Téhéran que ses ambitions nucléaires pourraient conduire à un désastre dans la région.

Le prince Saoud al Faisal, ministre saoudien des affaires étrangères, a critiqué le gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad, le suppliant d’abandonner l’énergie atomique, de modérer sa politique étrangère et de résister à la tentation de s’ingérer dans les affaires irakiennes.

Parlant lors d’une conférence sur le terrorisme à Londres, le prince Saoud a parlé au nom de beaucoup dans le monde arabe, quand il a mis en garde des dangers d’une course à l’armement dans la région.

« Nous appelons l’Iran à accepter la position que nous avons pris pour faire du Golfe, qui fait partie du Moyen-Orient, une région sans armes nucléaires et armes de destruction massive. Nous espérons qu’il nous rejoindra dans cette politique et assurera qu’aucune nouvelle menace d’une course à l’armement ne se passera dans cette région », a-t-il dit au Times.

Il a dit que le problème est né du fait qu’Israël a été autorisé à construire des ogives nucléaires, ce qui a conduit d’autres pays à vouloir faire la même chose. « Personne ne mentionne qu’Israël possède 100 ogives nucléaires en stock, même si c’est un secret connu de tous», il a dit.

Malgré des suggestions que l’Arabie Saoudite pourrait essayer de construire ses propres armes nucléaires si l’Iran s’en procurait, le prince Saud a insisté que Riyad était déterminé à ne pas le faire. Tandis que la communauté internationale est largement en faveur de laisser l’Iran développer une industrie civile nucléaire pour produire de l’énergie, le prince Saoud a dit que même cette option serait dangereuse,en référence au réacteur nucléaire qui est actuellement construit à Bouchehr en Iran. « Le réacteur iranien est situé sur le Golfe. Il est construit avec de la technologie russe. Imaginez si un accident type Tchernobyl arrivait. »

Mais le prince n’avait pas l’optimisme que son appel serait entendu. Malgré le fait que le gouvernement saoudien n’a pas eu l’opportunité de travailler avec M. Ahmadinejad, le prince Saoud a jugé ses déclarations extrémistes et l’a exhorté à continuer la politique de son prédécesseur modéré, Mohammad Khatami. « Nous espérons que son administration sera une force stabilisatrice et non déstabilisatrice », a-t-il dit. « S’il poursuit le chemin du président Khatami en politique étrangère, je pense que nous pourrions travailler ensemble. Mais on verra ça avec le temps. »

Un autre conflit potentiel entre les deux parties concerne le futur de l’Irak. L’Arabie Saoudite est très inquiète que l’Iran puisse être tenté d’utiliser son influence sur les partis politiques Chiites, qui ont gagné les élections parlementaires le mois dernier et qui formeront le futur gouvernement irakien.

Le prince Saoud a dit que l’Irak devait rester uni et a averti des dangers de division dans la région sud riche en pétrole et étroitement liée à l’Iran.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous