IranNucléaireLes USA et l’UE refusent de nouvelles négociations avec...

Les USA et l’UE refusent de nouvelles négociations avec l’Iran

-

Iran Focus, Londres, 19 janvier – Mercredi, les États-Unis et l’Union Européenne ont rejeté la proposition iranienne de mener une nouvelle série de négociations entre la troïka européenne (la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne) et l’Iran concernant son programme d’armes nucléaires présumé.

La secrétaire d’État américaine, Condoleezza Rice, et le haut représentant de la commission de l’UE, Javier Solana, ont déclaré aux journalistes avant leur meeting à Washington DC que la dernière offre de l’Iran n’apportait aucun élément nouveau et que les pourparlers entre la troïka et Téhéran ne pourraient reprendre à l’unique condition que l’Iran suspende ses activités d’enrichissement nucléaires qui ont débuté la semaine dernière en violation de ses obligations internationales.

L’Iran a repris la recherche et le développement nucléaires dans sa vaste usine d’enrichissement d’uranium située à Natanz en dépit de ses promesses faites aux trois Européens et à l’Agence internationale de l’énergie atomique.

« L’UE a bien fait comprendre que les Iraniens avaient franchi un seuil important, qu’il est maintenant crucial que le conseil des gouverneurs de l’AIEA prenne des mesures pour que l’Iran sache que la communauté internationale ne tolérera pas son attitude sans imposer de sanctions », a déclaré Rice à la presse.

« On ne doit pas laisser l’Iran obtenir une arme nucléaire, on ne doit pas laisser l’Iran mener des activités qui pourraient déboucher sur le développement d’une arme nucléaire, et nous sommes totalement unis autour de cette idée », a affirmé la secrétaire d’État américaine.

Solana a ajouté que l’UE avait reçu une lettre du conseiller iranien à la sécurité nationale, Ali Laridjani, demandant aux 3E de revenir à la table des négociations.

« Ce sont les Iraniens qui se sont écartés de ces négociations, qui ont rompu le moratoire et, dans les circonstances actuelles, j’ai le sentiment que les Européens n’ont pas grand-chose à leur dire », a avancé Rice.

Le responsable de la politique étrangère de l’UE a ajouté : « Nous répondons que cela n’a aucun sens de conduire un autre meeting s’il n’y a aucun nouveau sujet à débattre. Donc la situation aujourd’hui est telle que nous l’avons décrite la secrétaire et moi aujourd’hui : il faut prendre la décision d’organiser une réunion extraordinaire de l’agence à Vienne, puis de renvoyer [l’Iran »> devant le Conseil de Sécurité. »

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous