IranNucléaireD’après le ministre des Affaires Étrangères allemand, l’Iran a...

D’après le ministre des Affaires Étrangères allemand, l’Iran a enfreint la loi internationale

-

UPI, Le Caire, 19 janvier – L’Allemagne a accusé l’Iran d’avoir violé la loi internationale avec son programme nucléaire et a demandé aux pays arabes de ne pas se servir de l’arsenal nucléaire israélien pour excuser l’Iran.

Le ministre des Affaires Étrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré suite à un meeting jeudi avec le président égyptien Hosni Mubarak que la décision de la troïka européenne d’organiser une réunion extraordinaire de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique afin de discuter du renvoi de l’Iran devant le Conseil de Sécurité « avait été prise en dernier recours, après que tous les moyens diplomatiques avec Téhéran aient été épuisés ».

La Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France, qui mènent des pourparlers avec l’Iran depuis deux ans, demandent que la réunion extraordinaire du conseil des gouverneurs de l’AIEA ait lieu le 2 février.

« Personne ne peut nous reprocher notre insistance pour le renvoi de l’Iran devant le Conseil de Sécurité car nous avons cherché le dialogue avec Téhéran et nous avons fait des propositions généreuses ; mais ces 24 derniers mois, nous avons subi toutes les accusations de l’Iran, y compris la partialité », a déclaré Steinmeier.

Il a demandé aux pays arabes de ne pas se servir du fait qu’Israël détienne un arsenal nucléaire comme prétexte pour éviter de mettre la pression sur l’Iran pour que le pays abandonne son programme nucléaire.

« Citer le favoritisme par rapport à d’autres pays n’est en aucun cas une solution », a affirmé Steinmeier.

L’Égypte, qui est membre du conseil des gouverneurs de l’AIEA, a appelé à la retenue et à la patience concernant le renvoi de l’Iran devant le Conseil de Sécurité.

Le ministre des Affaires Étrangères égyptien Ahmed Abul Ghait a déclaré en début de semaine que son pays soutenait une résolution du conflit iranien par un arrangement politique, mais a souligné que l’Égypte ne permettrait pas l’émergence d’une puissance militaire nucléaire au Moyen Orient.

L’Iran a été condamné par les Occidentaux, et particulièrement par les Américains, après avoir levé les scellés des Nations Unies sur ses centres de recherche sur le combustible nucléaire il y a dix jours.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous