IranIran (actualité)L’Iran assiégé fait cause commune avec la Syrie

L’Iran assiégé fait cause commune avec la Syrie

-

Iran Focus, Téhéran, 19 janvier – Le président radical iranien Mahmoud Ahmadinejad, lors d’une visite de deux jours en Syrie, a déclaré que le renforcement des liens entre la théocratie et son allié régional avait « contrarié » les « plans » des États ennemis.

« La détermination de l’Iran comme de la Syrie dans leurs principes, leur position révolutionnaire et leurs objectifs à long terme ont contrarié et neutralisé beaucoup d’anciens plans et d’obstacles », a affirmé Ahmadinejad après s’être entretenu avec le chef d’État syrien Bashar al-Assad.

Le président radical iranien a été accueilli à l’aéroport de Damas par le ministre des Affaires Étrangères syrien Farouq al-Shara.

Lors d’une conférence commune, al-Assad a réaffirmé le soutien de la Syrie dans la quête du « droit » de l’Iran à la capacité nucléaire. Le leader syrien a déclaré que l’Occident n’avait fourni aucun argument convaincant pour priver l’Iran de ce droit. Il a également fait remarquer que les circonstances dans la région nécessitaient un nouveau renforcement des liens bilatéraux entre Iraniens et Syriens.

Mercredi, Ahmadinejad a déclaré à la presse à Téhéran que les liens entre Téhéran et Damas avaient atteint un « excellent » niveau.

Il a décrit les liens entre les deux nations comme étant « fraternels, profonds et durables », et a affirmé en même temps que les deux États s’opposaient à l’ « interférence d’étrangers au Moyen-Orient ».

En juillet, al-Assad s’était rendu à Téhéran en visite officielle, et plus tôt ce mois-ci, le leader syrien a souligné l’importance des relations bilatérales entre Téhéran et Damas et a pris la défense de Téhéran dans la lutte pour son « droit légitime » de mener des activités nucléaires.

Lors d’un meeting à Damas avec le ministre adjoint des Affaires Étrangères iranien, Mohammad-Reza Baqeri, al-Assad a qualifié Israël de « menace régionale ».

La semaine dernière, Iran Focus a rapporté que le nouvel ambassadeur iranien à Damas, le religieux chiite radical Mohammad Hassan Akhtari, avait reçu pour instruction d’assurer aux dirigeants syriens le soutien fort et continu de l’Iran pour leur gouvernement aux abois.

Les médias officiels iraniens avaient vivement critiqué l’ancien vice-président syrien Abdel-Halim Khaddam, le qualifiant de « traître » et d’ « objet entre les mains de l’Oppresseur Mondial », en référence aux États-Unis.

Les alliés régionaux, Téhéran et damas, ont tous deux été désignés par les États-Unis d’États soutenant le terrorisme.

Mercredi, le Premier ministre syrien Muhammad Naji al-Utri, qui s’est entretenu avec Akhtari, a demandé une expansion des relations avec l’Iran dans tous les domaines.
Il a déclaré que les deux alliés régionaux devaient combattre l’ennemi à partir de la « même tranchée ».

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous