IranNucléaireUne société de Dubaï impliquée dans le programme nucléaire...

Une société de Dubaï impliquée dans le programme nucléaire de l’Iran

-

Iran Iran Focus, Londres, 8 mars – Le ministère iranien de la Défense a utilisé une société basée à Dubaï et détenue par le gouvernement iranien pour se procurer un composant clé pour la production de bombes nucléaires, a appris Iran Focus.

Des sources du gouvernement iranien ont informé Iran Focus que la Gulf Resources Development Corporation (GRDC) basée à Dubaï avait fait passer clandestinement des quantités significatives d’un type de graphite connu sous le nom de composite à matrice céramique (CMC) de la Chine vers l’Iran.

Le composite à matrice céramique est utilisé dans la construction de bombes nucléaires et dans la conservation de l’uranium hautement enrichi. Sans l’isolation procurée par le CMC, l’uranium hautement enrichi ne peut être placé dans la structure d’une bombe en raison des radiations élevées.

Bien que le CMC soit un élément à double usage, le commerce international de CMC est interdit pour son usage dans des armes nucléaires en vertu du Régime de contrôle de la technologie des missiles.

Cette société de couverture du ministère de la Défense iranien, Gulf Resources Development Corporation, a créé sa filiale à Dubaï en 1995. L’Iran se sert de cette société à Dubaï depuis plus de dix ans afin de se procurer des précurseurs sensibles pour ses projets militaires secrets, tirant avantage des contrôles laxistes du port, de l’exonération d’impôt et de services bancaires commodes.

GRDC n’est pas la seule société de couverture iranienne à Dubaï, d’après les sources qui se sont confiées à Iran Focus. Pas plus tard qu’en mars 1989, une société détenue par le gouvernement indien aurait livré à l’Iran via Dubaï 60 tonnes de thionyl chloride, pouvant être utilisé dans la fabrication de gaz moutarde et de substances neurotoxiques. Dans les années qui ont suivi, l’Iran s’est servi de sociétés de couverture à Dubaï pour importer illégalement des pièces de centrifugeuses, des composants sensibles d’ordinateur, des procédés de cryptage et une série de matériaux interdits ayant un usage militaire.

Le président directeur général de GRDC, Raouf Mashayekh, est un homme de nationalité iranienne vivant à Dubaï. Il se rend fréquemment en Iran, selon des sources bien informées, pour des réunions avec des personnalités de l’industrie militaire iranienne, qui sont ses clients. Les sources ont identifié la personne appartenant au ministère de la Défense qui est responsable de cet approvisionnement et il s’agit de « M. Tabatabai ».

L’Iran maîtrise depuis peu la technique de production de CMC, selon les sources. Les recherches sur le CMC sont menées par L’Université de technologie Malek Ashtar, qui est affiliée au ministère de la Défense. Ce dernier utilise également le composite de graphite résistant à la chaleur pour son industrie de missiles, d’après les sources.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous