IranNucléaireLa Grande-Bretagne prend les menaces de l’Iran au sérieux

La Grande-Bretagne prend les menaces de l’Iran au sérieux

-

Reuters, Londres – Jeudi, la Grande-Bretagne a déclaré qu’elle prenait au sérieux l’Iran qui menace d’infliger la « douleur » à la hauteur des mesures que pourraient prendre le Conseil de Sécurité de l’ONU pour sanctionner Téhéran qui refuse de stopper ses travaux nucléaires controversés.

Un haut responsable britannique directement impliqué dans l’affaire du nucléaire iranien, a affirmé que le langage utilisé par le haut responsable de la sécurité iranien mercredi avertissant que l’Iran pourrait infliger « douleur et souffrance » en réponse à des mesures du Conseil de Sécurité, était familier.

« Il n’y a rien d’explicite mais il s’agit d’une menace à peine voilée de recours à la violence », a affirmé le haut responsable britannique.

Les commentaires de l’Iran, suite à la réunion de l’organe de surveillance nucléaire de l’ONU qui s’est accordé pour renvoyer le cas du conflit sur le programme nucléaire iranien au Conseil de Sécurité, laissent encore plus à penser que l’Iran aide des insurgés irakiens qui prennent pour cible les troupes occidentales en Irak.

« Les Iraniens en Irak soutenaient aussi bien les parties au sein de l’appareil politique que les organisations et les milices en dehors de l’appareil politique, et continuent de le faire », a-t-il dit.

Les États-Unis et l’Union Européenne veulent faire pression sur l’Iran pour que le pays cesse ses travaux nucléaires sensibles qu’ils suspectent de détourner pour développer une bombe atomique, accusation que dément Téhéran.

La déclaration de mercredi du haut responsable de la sécurité iranien, Javad Vaïdi, semble être principalement dirigée contre les États-Unis, mais lorsqu’on lui a demandé si des attaques pourraient avoir lieu en Grande-Bretagne, le dirigeant britannique a rétorqué :

« Il ne s’agit que d’une menace rhétorique à ce stade mais parce que l’Iran a eu dans le passé recours à la violence pour atteindre ses objectifs de politique étrangère, nous devons la prendre au sérieux ».

TECHNOLOGIE

Celui-ci a également déclaré qu’il pensait que l’Iran pouvait accéder à la technologie pour développer des armes atomiques en un an, bien qu’il lui faudrait en réalité plus de temps pour fabriquer une bombe.

Il a affirmé que la Grande-Bretagne désirait passer par les Nations Unies pour aborder le problème de l’Iran.

Pour commencer, le Conseil de Sécurité va probablement délivrer une déclaration demandant un rapport de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique sur la coopération ou non de l’Iran et la suspension ou non de ses activités, selon les diplomates.

« Si l’Iran ne répond pas favorablement après un certain délai …qui s’il était de l’ordre de 30 jours ne serait pas irraisonnable selon moi, alors je pense que le Conseil de Sécurité désirerait y revenir », a-t-il dit.

A long terme, si l’Iran ne coopère pas, le Conseil de Sécurité des Nations Unies pourrait envisager des sanctions, bien qu’il sera difficile d’accorder tout le monde à ce sujet.

La Grande-Bretagne veut faire pression sur l’Iran par le biais d’institutions multilatérales telles que le Conseil de Sécurité, mais notre haut responsable n’a pas exclu le recours à d’autres méthodes si nécessaire.

« Si les progrès réalisés (à l’ONU) sont insuffisants… nous devrons envisager des méthodes alternatives », a-t-il dit, citant l’exemple de l’Afrique du Sud qui a fait face à la pression et aux sanctions de différents pays à différents moments et de différentes façons dans les années 1980.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous