IranNucléaireL’Allemagne interroge des Russes dans le cadre de l’enquête...

L’Allemagne interroge des Russes dans le cadre de l’enquête sur les exportations vers l’Iran

-

Reuters, Berlin – Sept personnes ont été interrogées au sujet de l’exportation d’équipements allemands pouvant être utiles au programme nucléaire de l’Iran, ont déclaré lundi les procureurs.

Benedikt Welfens, porte-parole du bureau du procureur à Postdam, près de Berlin, a déclaré que les enquêteurs désiraient questionner ces sept individus, russes pour la plupart, après avoir saisi de l’argent, des équipements et des dossiers lors de perquisitions dans 41 sites en Allemagne la semaine dernière.

Il a affirmé qu’ils n’étaient pas en état d’arrestation mais a refusé de dire où ils se trouvaient.

Welfens a expliqué que les composants électroniques, transformateurs, câbles spéciaux et pompes fabriqués en Allemagne avaient une valeur de 2 à 3 millions d’euros (2,4 à 3,6 millions de dollars) et qu’ils auraient été livrés à l’Iran via la Russie.

« Ce n’est pas beaucoup, mais cela peut représenter plus. Nous devons examiner les informations et les données que nous avons découvertes », a-t-il dit.

Welfens a affirmé que les équipements auraient pu être utilisés « en marge » du programme nucléaire iranien, qui selon les Etats-Unis est une couverture pour le développement d’armes atomiques.

L’organe de surveillance nucléaire des Nations Unies a renvoyé Téhéran devant le Conseil de Sécurité, Téhéran qui n’est pas parvenu à convaincre que son programme atomique est purement civil et pacifique.

L’Allemagne a des règles strictes concernant la vente d’armes et de technologie sensible à l’Iran et à certains autres pays. Welfens a déclaré que les cargaisons en question avaient été envoyées en Russie par environ six petites sociétés allemandes spécialisées, qu’il n’a pas nommées.

Cet acte serait contraire à la loi uniquement si les sociétés savent que les produits ont été réexpédiés en Iran. « Nous pensons que l’une des sociétés en avait connaissance », a-t-il dit.

Les transactions datent de 2004 et 2005 et les commandes ont été passées par une « société de façade » basée à Berlin. Le procureur a l’intention de contacter les autorités russes dans la prochaine étape de leur enquête.

Pendant les perquisitions de la semaine dernière, les douaniers ont saisi près de 2 millions d’euros et certains équipements de câbles spéciaux qui devaient être livrés en Iran, mais dont l’usage exact demeure incertain.

Dans des cas antérieurs, les procureurs fédéraux ont inculpé deux hommes et enquêtent sur deux autres individus soupçonnés d’espionnage pour le compte d’un service de renseignement étranger afin d’obtenir de la technologie de missiles. Des sources du gouvernement ont déclaré que le pays en question était l’Iran.

Les procureurs fédéraux sont également en contact avec l’organe de surveillance nucléaire de l’ONU à Vienne qui enquête sur l’implication de l’Allemagne dans le marché noir nucléaire qui a fourni à l’Iran, la Libye et la Corée du Nord la technologie de l’enrichissement d’uranium pouvant être utilisée pour produire du combustible pour des centrales nucléaires ou pour des armes.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous