IranNucléaireIran/nucléaire: réunion des Cinq Grands et de l'Allemagne le...

Iran/nucléaire: réunion des Cinq Grands et de l’Allemagne le 18 à Moscou

-

AFP, New York, (Nations Unies), 12 avril – Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu et l’Allemagne se réuniront le 18 avril à Moscou, au niveau des directeurs politiques, pour discuter du dossier nucléaire iranien, a indiqué mercredi l’ambassadeur de Chine à l’Onu, Wang Guangya.

« Ma capitale m’a informé que nous enverrons un ministre adjoint le 18 avril » pour parler avec ses homologues permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et de l’Allemagne du dossier iranien, a déclaré M. Wang à la presse.

Cette annonce survient au lendemain de la proclamation par l’Iran qu’il avait accompli un enrichissement substantiel d’uranium contre la volonté du Conseil de sécurité, déclenchant de nombreuses réactions négatives dans le monde.

M. Wang n’a pas précisé dans quel cadre se déroulera la rencontre de Moscou.

Mais le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack, a indiqué, mercredi lors de son point de presse à Washington, que le numéro trois du département, Nicholas Burns, se rendrait à Moscou la semaine prochaine pour une réunion des directeurs politiques du G8 (les sept pays les plus industrialisés de la planète et la Russie).

Cette réunion, prévue de longue date, est destinée à préparer le sommet du G8 de juillet à St Pétersburg (Russie) mais le dossier iranien y sera évoqué, selon M. McCormack. « L’Iran sera au programme des discussions, certainement compte tenu de son annonce récente », a-t-il dit.

La Chine ne fait pas partie du G8 mais elle préside ce mois-ci le Conseil de sécurité.

Le 29 mars, le Conseil avait donné 30 jours à l’Iran — soit jusqu’au 28 avril — pour suspendre toutes ses activités d’enrichissement, comme le lui avait demandé avant l’AIEA.

L’enrichissement d’uranium est une étape cruciale de la filière nucléaire, car il permet de produire aussi bien du combustible pour alimenter une centrale que la charge fissile d’une bombe atomique. Téhéran est soupçonné, sous couvert d’un programme nucléaire civil, de vouloir se doter de l’arme atomique.

Le directeur de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, qui se rend à Téhéran jeudi pour des entretiens avec les Iraniens, doit remettre d’ici à fin avril un rapport au Conseil de sécurité et à l’AIEA sur le respect par l’Iran de cette demande.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous