IranNucléaireLa Chambre des députés des USA en faveur de...

La Chambre des députés des USA en faveur de sanctions plus strictes contre l’Iran

-

The Washington Times, 27 avril – De Christina Bellantoni – Hier, la Chambre des députés des Etats-Unis a approuvé à une écrasante majorité un projet de loi bipartite renforçant les sanctions contre l’Iran jusqu’à ce que le pays abandonne ses programmes nucléaires, les partisans affirmant que cette initiative constitue « un composant clé de notre guerre contre la terreur ».

Les députés ont voté à 397 voix contre 21 en faveur de l’Iran Freedom Support Act, créé « pour que l’actuel régime en Iran réponde de son comportement menaçant et pour agir en faveur d’une transition vers la démocratie en Iran ».

Le projet de loi envoie le message suivant : « Les Etats-Unis attendent de l’Iran qu’il soit un membre responsable de la communauté internationale », selon le leader de la majorité à la Chambre, John A. Boehner, républicain de l’Ohio.

Mais les opposants des deux partis avancent que le projet de loi nuit à la diplomatie et constitue la première étape vers une guerre contre l’Iran.

Ron Paul, républicain du Texas, a déclaré que cette mesure lui rappelait une résolution du Congrès en 1998 qui appelait à un changement de régime en Irak, et qui selon lui a constitué la première étape vers la « très impopulaire et coûteuse » guerre en Irak.

Earl Blumenauer, démocrate de l’Oregon, a fait remarquer que tous les députés « détestaient ce régime » mais qu’il était en faveur « d’efforts diplomatiques constructifs, intelligents et soutenus », caractéristiques qui selon lui sont absentes de ce projet de loi.

« Je suis très préoccupé par les conséquences de tout ceci », a-t-il dit.

Les partisans de cette loi affirment qu’elle « n’autorise pas l’usage de la force ».

« Si les USA n’agissent pas avec transparence, … les conséquences potentielles de l’inaction pourraient être catastrophiques », selon Mike Pence, député républicain de l’Indiana. « Ceci est réel. »

Plusieurs partisans ont mentionné la déclaration récente du président iranien Mahmoud Ahmadinejad selon laquelle Israël devait « être rayé de la carte ».

Le député Eric Cantor, qui est juif, a affirmé que le Congrès devait prendre ces menaces au sérieux. « Ce projet de loi doit être la première mesure et non la dernière », a déclaré le député républicain de Floride.

C’est ce dont ont peur les opposants.

« Il est mauvais pour l’Iran de posséder l’arme nucléaire, mais il y a pire », tel que donner au pays une raison de l’utiliser, a expliqué Jim Leach, républicain de l’Iowa.

Le député Dennis J. Kucinich a déclaré que l’administration Bush avait « gâché les relations internationales » avec la guerre en Irak.

« N’avons-nous pas suffisamment de problèmes à régler en Irak avant de nous engager dans un autre conflit en Iran ? », a interrogé le député démocrate de l’Ohio.

En vertu du projet de loi, des sanctions obligatoires doivent être appliquées tant que l’Iran n’a pas abandonné ses programmes d’armes et tant qu’il représente une menace à la sécurité nationale de ce pays ou de ses alliés.

Il appelle aussi à des sanctions contre les pays qui fournissent à l’Iran du matériel pour des armes de destruction massive et prive les pays investissant dans le secteur de l’énergie iranien de l’aide américaine.

Mais les hauts responsables de l’administration Bush ont déclaré auparavant que ce projet de loi sur des sanctions pourrait nuire à ses propres négociations avec l’Iran.

7,062FansLike
1,180FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Pour rester au pouvoir, le régime iranien liquide les biens nationaux

Pendant plusieurs décennies, le chef suprême des mollahs, Ali Khamenei, a dilapidé les ressources et les richesses de l'Iran...

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous