IranNucléaireNucléaire iranien: Berlin et Manama affichent leurs inquiétudes

Nucléaire iranien: Berlin et Manama affichent leurs inquiétudes

-

AFP, Manama – L’Allemagne et Bahreïn ont affirmé mercredi partager les inquiétudes de la communauté internationale sur une éventuelle détention future par l’Iran de la bombe atomique.

Les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont affirmé à l’issue de leurs entretiens à Manama que l’Europe et les pays arabes du Golfe devaient oeuvrer conjointement pour empêcher une escalade de la crise entre Téhéran et la communauté internationale sur le programme nucléaire iranien controversé.

« S’il y a une bombe atomique dans la région, elle ne fera pas de distinction entre sunnites et chiites », a déclaré le chef de la diplomatie bahreïnie Khaled ben Ahmed al-Khalifa lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier.
« Tout le monde à Bahreïn est opposé à l’éventualité d’une bombe atomique » dans la région, a ajouté cheikh Khaled.

M. Steinmeier, qui effectue une tournée dans six pays du Golfe pour leur demander de faire pression sur Téhéran appelé à suspendre son enrichissement d’uranium, a affirmé que l’action diplomatique était cruciale à ce stade.

« En tant que ministres des Affaires étrangères, nous avons la responsabilité de faire en sorte que l’Iran ne se dote pas d’une arme atomique et d’éviter une escalade militaire qui pourrait causer davantage d’insécurité dans la région », a-t-il affirmé.

Interrogé par un journaliste s’il craignait une intervention militaire américaine contre l’Iran, M. Steinmeier a affirmé que la crise ne devait pas être vue sous cet angle.

« Il n’y a pas de conflit irano-américain ici, mais plutôt un conflit entre la communauté internationale et l’Iran », a indiqué M. Steinmeier en ajoutant que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et le Conseil de sécurité de l’ONU avaient souligné leur opposition à une telle option.

Des représentants de l’Allemagne et des cinq membres permanents du Conseil de sécurité ne sont pas parvenues mercredi à Londres à finaliser des propositions visant à convaincre Téhéran de renoncer à son programme nucléaire, en dépit de discussions qualifiées de « constructives » par le Foreign Office.

La communauté internationale soupçonne l’Iran de vouloir se doter de l’arme atomique, ce que ce pays dément.

Les pays arabes du Golfe, dont l’économie pourrait souffrir des retombées d’une nouvelle crise dans la région, ont proposé l’envoi d’une délégation à Téhéran pour faire part de leurs inquiétudes concernant son programme nucléaire, sans toutefois fixer de date pour une telle mission.

Les deux ministres ont par ailleurs indiqué avoir aussi évoqué la situation en Irak. M. Steinmeier a proposé d’inviter prochainement à Bruxelles le Premier ministre Nouri al-Maliki ou le chef de la diplomatie Hoshyar Zebari dans un geste de solidarité de l’Union européenne avec le nouveau gouvernement irakien.

M. Steinmeier doit se rendre au Qatar dans la soirée, dernière étape de sa tournée, avant de regagner l’Allemagne jeudi.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous