IranNucléaireIran : Les Etats-Unis doivent lever les conditions préalables...

Iran : Les Etats-Unis doivent lever les conditions préalables aux négociations

-

Iran Focus, Téhéran, 1er juin – Les hauts responsables iraniens ont déclaré jeudi que les Etats-Unis devaient lever leurs conditions préalables avant qu’ils n’envisagent d’accepter l’offre de la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice de participer à des négociations directes avec les USA au sujet des activités nucléaires sensibles de Téhéran.

« La condition préalable pour que les négociations aient lieu définie par la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice n’est pas appropriée, en particulier après que la République islamique ait annoncé en de nombreuses occasions qu’elle n’abandonnerait pas ses droits nucléaires », a affirmé à la télévision d’Etat Kazem Jalali, député radical du Majlis (ou Parlement) et porte-parole de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Majlis.

Le ministre des Affaires étrangères iranien Manouchehr Mottaki a déclaré jeudi que l’offre de dialogue de Rice avec l’Iran concernant ses activités nucléaires ne contenait aucune nouvelle solution à l’impasse.

« Si l’Amérique veut vraiment un changement, elle doit changer sa propre attitude », selon Mottaki.

Le ministre du Pétrole iranien Seyyed Kazem Vaziri-Hamaneh a annoncé mercredi soir depuis Caracas, capitale du Venezuela, que Téhéran n’était pas prêt à négocier à propos des recherches nucléaires qu’il est en train de mener, a rapporté l’agence de presse du gouvernement, Fars.

« Nous ne négocierons jamais sur le cycle du combustible nucléaire que nous avons obtenu grâce aux efforts de nos scientifiques », a déclaré Vaziri-Hamaneh.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hamid-Reza Assefi a déclaré jeudi à l’agence de presse officielle que la République islamique avait l’intention de prendre part à des négociations directes avec les Etats-Unis s’il n’y avait aucune condition préalable aux pourparlers.

« Les remarques de Rice étaient pleines de rhétorique et manquaient de fondements solides. Les dirigeants américains feraient mieux de parler de choses qui sont réelles plutôt que de compter sur leur imagination », a affirmé Assefi.

La secrétaire d’Etat Condoleezza Rice a déclaré mercredi que Washington désirait prendre part à des discussions directes avec Téhéran au sujet du programme nucléaire de ce dernier à condition que l’Iran suspende ses activités d’enrichissement d’uranium.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous