IranNucléaireAhmadinejad : "Un pas en avant"

Ahmadinejad : « Un pas en avant »

-

Nouvelobs.com, 16 juin – Le président iranien va examiner l’offre des grandes puissances pour convaincre l’Iran de suspendre l’enrichissement d’uranium.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a estimé vendredi 16 juin que l’offre des grandes puissances pour convaincre l’Iran de suspendre l’enrichissement d’uranium était un « pas en avant ». Le chef d’Etat était à Shanghai, en Chine, où il a rencontré le numéro un chinois Hu Jintao. Il a par ailleurs affirmé que son pays ne cherchait pas à développer l’arme nucléaire.

« Nous considérons l’offre comme un pas en avant et j’ai donné comme instruction à mes collègues de l’examiner avec attention », a déclaré le président iranien, faisant référence à la proposition qui contient un ensemble de mesures incitatives, notamment d’ordre économique, si Téhéran suspend son enrichissement d’uranium.

« Nous donnerons une réponse en temps voulu en prenant en compte les intérêts internationaux de la République islamique d’Iran », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse, affirmant que la question des sanctions n’a « pas été évoquée » avec le président Hu.

RENCONTRE AVEC POUTINE

L’ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême iranien, avait jeudi rejeté implicitement la demande des grandes puissances.

« La République islamique d’Iran ne pliera pas face à ces pressions et la poursuite de cette avancée scientifique est son objectif fondamental et essentiel », avait dit l’ayatollah.

« Nous ne cherchons tout simplement pas à développer des armes nucléaires », a réaffirmé le président iranien, demandant aux journalistes de ne pas oublier « que Hiroshima est seulement à une centaine de kilomètres ».

Tôt vendredi, lors d’une rencontre informelle à Shanghai avec des journalistes, le président russe Vladimir Poutine a de nouveau exprimé son optimisme sur le fait que l’offre des grandes puissances pouvait apaiser les tensions dans la crise nucléaire iranienne.

« C’est une vraie avancée grâce aux six pays qui cherchent une solution et grâce à l’Iran qui n’a pas rejeté les propositions », a déclaré M. Poutine, qui a également rencontré Mahmoud Ahmadinejad jeudi. Ahmadinejad a assisté au sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), une organisation régionale dominée par Pékin et Moscou. Son pays y a le statut d’observateur.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous