IranNucléaireNucléaire : Bush presse l’Iran

Nucléaire : Bush presse l’Iran

-

Le Figaro, 21 juin – A l’issue de ses entretiens avec les dirigeants européens, le président américain a estimé que la République islamique ne devrait pas attendre le 22 août pour donner sa réponse aux grandes puissances sur le nucléaire, comme l’avait auparavant annoncé Mahmoud Ahmadinejad. Il a également réaffirmé l’unité des Etats-Unis et de l’Union européenne dans leurs efforts pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire.

«Il ne fait aucun doute que nous partageons le même objectif». George W. Bush a réaffirmé l’unité des Etats-Unis et de l’Union européenne dans leurs efforts pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. Le président américain s’exprimait de Vienne, où il a entamé des entretiens avec les dirigeants européens.

George W. Bush n’a pas non plus manqué l’occasion de réagir aux propos de son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad qui a annoncé mercredi que la République islamique donnerait le 22 août sa réponse à l’offre que lui ont soumise le 6 juin les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu et l’Allemagne, pour le convaincre de suspendre l’enrichissement d’uranium. «Cela semble affreusement long pour une réponse raisonnable. Examiner une offre raisonnable ne devrait pas prendre aux Iraniens autant de temps», a martelé Bush. Il a répété que les Iraniens avaient des «semaines, et non pas des mois» pour se décider.

Le «bon choix»

Et le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel, dont le pays préside actuellement l’Union européenne, de renchérir : l’Iran doit faire le «bon choix» face à l’offre que lui ont soumise les grandes puissances.

Le président américain et les dirigeants européens ont par ailleurs abordé le thème de la Corée du Nord : des Nord-Coréens, «nous attendons» qu’«ils respectent leurs accords», a averti Bush, faisant allusion à l’engagement de Pyongyang à ne pas procéder à des tirs d’essai de missiles. Concernant le camp de Guantanamo, le chef de la Maison blanche a répété qu’il souhaitait le fermer, mais qu’auparavant, un moyen devait être trouvé pour renvoyer les détenus chez eux. Enfin, il a également affirmé la volonté commune de parvenir à un accord sur la libéralisation des échanges commerciaux internationaux, tout en reconnaissant que la tâche était «ardue».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous