IranNucléaireL'Iran joue de nouveau la montre

L’Iran joue de nouveau la montre

-

Le Figaro, 22 juin 2006 – De Maurin Picard – Le président Ahmadinejad a affirmé hier qu’il se donnait jusqu’à fin août pour répondre à l’offre occidentale.

Habitué à jouer avec les nerfs des Occidentaux, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré hier que l’Iran répondrait à l’offre occidentale au sujet de son programme nucléaire à la fin du mois d’août. Lors d’un discours public prononcé dans la province de Hamedan, le chef de la République islamique a affirmé que son pays allait «étudier l’offre et, si Dieu le veut, nous soumettrons notre avis à la fin du mois de Mordad», qui, dans le calendrier persan, se termine le 22 août.

Un horizon jugé beaucoup trop lointain par les «Six Grands» – les cinq États membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (États-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne) et l’Allemagne. Aux termes de l’«offre commune» élaborée le 1er juin a Vienne et composée de mesures à la fois «incitatives» et «dissuasives», l’Iran pourrait compter sur la coopération nucléaire civile des Occidentaux, sur la livraison de pièces détachées pour sa flotte aérienne, en piteux état, et sur un soutien à sa candidature auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

«Affreusement long»

À la condition expresse qu’il cesse immédiatement ses activités d’enrichissement de l’uranium, relancées le 11 avril dernier. Et qu’il apporte la preuve de ses intentions exclusivement pacifiques en matière nucléaire. Remise le 6 juin à Téhéran par le Haut Représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure, Javier Solana, l’offre a suscité des commentaires mitigés de la part des dirigeants iraniens, qui ont toutefois salué le «pas en avant» accompli par les Occidentaux et promis une réponse sous peu.

D’après des sources diplomatiques, Washington et Bruxelles avaient indiqué une date limite espérée pour la réponse de Téhéran : le 29 juin, jour où se tiendra à Moscou une réunion des ministres des Affaires étrangères du G 8. Et certainement pas le 22 août. «Cela semble affreusement long pour une réponse raisonnable [… »> Examiner une offre raisonnable ne devrait pas prendre aux Iraniens autant de temps», a commenté George W. Bush à Vienne, avant de répéter qu’ils disposaient «de semaines, et non de mois» pour se décider. «Ils feraient bien d’accepter notre offre, c’est ce que nous leur conseillons», a renchéri le chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel, dont le pays assure la présidence de l’Union européenne.

Face à l’impatience croissante des Occidentaux, Téhéran semble jouer de nouveau la montre, une stratégie qui lui a si bien réussi depuis la découverte d’un programme nucléaire clandestin en Iran en 2002. Mahmoud Ahmadinejad rappelle haut et fort la ligne rouge du régime : pas de suspension pure et simple de l’enrichissement. Des «négociations devraient se tenir sur un pied d’égalité, sans imposer aucune condition préalable», a dit le président iranien.

Pour éviter que ne soient de nouveau brandies les menaces de sanctions politiques et économiques à l’encontre de Téhéran, les ministres allemand et iranien des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier et Manouchehr Mottaki, sont convenus de se rencontrer samedi à Berlin.

Le président Ahmadinejad a affirmé hier qu’il se donnait jusqu’à fin août pour répondre à l’offre occidentale.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous