IranNucléaireL’UE propose des discussions de dernière minute pour «...

L’UE propose des discussions de dernière minute pour « expliquer » le marché nucléaire

-

Simon Tisdall et Ewen MacAskill à Téhéran

The Guardian, 21 juin – Javier Solana, le chef de la politique étrangère de l’UE, a fait une offre privée inattendue de négociations de dernière minute afin de persuader le gouvernement iranien d’accepter le paquet nucléaire de l’Occident.

Des sources à Téhéran ont déclaré hier que M. Solana avait eu des entretiens téléphoniques avec Ali Larijani, négociateur nucléaire en chef de l’Iran, dans le but de clarifier les « ambiguïtés » de l’offre conjointe des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et d’autres pays européens.

L’Iran a jusqu’à maintenant refusé de répondre officiellement à cette offre, qui comprend une série d’avantages visant à le convaincre de suspendre l’enrichissement d’uranium. Bien qu’il ait qualifié le paquet de « pas en avant positif », Téhéran affirme que certains des éléments sont vagues et incertains.

Saeid Jalili, vice-ministre des affaires étrangères, a confirmé dans une interview que de nouvelles discussions étaient en cours. Il a dit : « Mes collègues ont discuté avec M. Solana par téléphone et ce monsieur a fait part de sa volonté de venir pour expliquer les ambiguïtés. C’est très bien et nous nous en réjouissons ».

« A l’heure actuelle, nous n’avons rien décidé. Il s’agit juste d’une expression de bonne volonté », a ajouté M. Jalili.

Un diplomate occidental a confirmé l’initiative de l’UE : « Nous leur avons proposé une autre réunion. Celle-ci serait semi privée et il n’y aurait aucune conférence de presse ». Il a précisé que la réunion pourrait avoir lieu à Vienne ou bien à Téhéran.

L’offre de M. Solana met en lumière l’enjeu important que représente l’acceptation de l’Iran du paquet occidental, qui a été conçu pour stopper le conflit qui dure depuis longtemps au sujet de ses activités de développement nucléaire controversées.

L’UE a annoncé lundi qu’elle espérait recevoir une réponse officielle (et avec un peu de chance une acceptation de l’offre) avant la fin du mois. Le diplomate occidental a reconnu qu’il existait un délai de facto : « Le délai est très important. Les ministres des affaires étrangères du G8 vont se réunir à la fin du mois et [les chefs d’Etat du »> G8 mi-juillet. Ils vont annoncer quelle est la réponse de l’Iran à nos propositions ».

Mais l’Iran insiste sur le fait qu’il ne cèderait pas aux pressions de l’Occident et qu’il n’accepterait aucune condition préalable pour les pourparlers.

Le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a avancé cette semaine que des comités d’experts étaient en train d’examiner la série de mesures. Mais c’est le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, ou bien M. larijani qui devrait avoir le dernier mot.

Le président américain George Bush a avertit l’Iran lundi que Washington « ne faiblirait pas » son insistance pour que Téhéran cesse toutes ses activités d’enrichissement à son usine nucléaire de Natanz. Dans le cas où l’Iran ne se soumet pas, il a suggéré que les USA refusent de participer à des négociations futures.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous