IranNucléaireNucléaire: George Bush dénonce les atermoiements de l'Iran

Nucléaire: George Bush dénonce les atermoiements de l’Iran

-

Reuters, 21 juin – L’Iran a annoncé qu’il ferait connaître d’ici le 22 août sa réponse aux mesures proposées par les grandes puissances pour l’inciter à renoncer à son programme d’enrichissement de l’uranium, mais le président George Bush a riposté qu’il ne fallait pas tant de temps pour analyser une offre « raisonnable ».

« Nous allons passer en revue les propositions, et, si Dieu le veut, d’ici la fin de Mordad (mois du calendrier perse), nous ferons connaître notre avis », a déclaré le président Mahmoud Ahmadinejad dans un discours retransmis en direct par la télévision nationale.

Cela semble « vraiment beaucoup de temps » pour répondre à une proposition soumise le 6 juin, a rétorqué le président américain lors d’une conférence de presse tenue à Vienne, à l’issue de discussions avec les dirigeants de l’Union européenne.

Il avait dit précédemment que le délai imparti à l’Iran pour donner sa réponse devrait être une question de semaines et non de mois.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Grande-Bretagne, France, Etats-Unis, Russie et Chine) plus l’Allemagne attendaient officieusement une réponse d’ici la réunion du G8, le Groupe des huit pays industrialisés, à la mi-juillet.

REUNION GERMANO-IRANIENNE SAMEDI A BERLIN

Les Etats-Unis soupçonnent fortement Téhéran de chercher à se doter de l’arme atomique, ce que la République islamique dément formellement, disant ne vouloir exploiter l’énergie nucléaire qu’à des fins de production d’électricité.

Si Téhéran rejette les propositions des Six, la troïka européenne (Grande-Bretagne, Allemagne et France) et les Etats-Unis ont déclaré qu’elles oeuvreraient pour que les Nations unies adoptent des sanctions, même si la Russie et la Chine s’y opposent.

Le secrétaire américain à l’Energie, Sam Bodman, s’est néanmoins dit confiant dans les perspectives de règlement diplomatique du différend.

« Nous avons bon espoir que ces questions puissent être réglées par la diplomatie », a-t-il répondu à des journalistes qui l’interrogeaient sur une déclaration de l’ambassadeur d’Arabie saoudite selon lequel le cours du pétrole risquerait de tripler si la crise dégénère en conflit militaire.

Les autorités allemandes ont annoncé de leur côté que les ministres des Affaires étrangères allemand et iranien se rencontreraient samedi à Berlin.

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier et son homologue iranien, Manouchehr Mottaki, évoqueront les questions d’intérêt multilatéral, a déclaré lors d’une conférence de presse le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, sans donner davantage de précisions.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous