IranNucléaireIran et Proche-Orient au coeur du G8 des Affaires...

Iran et Proche-Orient au coeur du G8 des Affaires étrangères jeudi à Moscou

-

AFP, Moscou, 28 juin – Les ministres des Affaires étrangères du G8 se retrouvent jeudi à Moscou pour des entretiens qui seront dominés par le nucléaire iranien, alors que Téhéran n’a toujours pas répondu aux propositions des Occidentaux, et par les tensions exacerbées au Proche-Orient.

Cette rencontre qui a lieu deux fois par an – à la veille du sommet des chefs d’Etat du G8 en juillet et en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre – intervient à un nouveau tournant de la crise iranienne et après une nouvelle offensive israélienne dans la bande de Gaza.

Téhéran, à qui les grandes puissances ont présenté une série de propositions le 6 juin en échange d’une suspension de ses opérations d’enrichissement de combustible nucléaire, fait toujours attendre sa réponse.

Les autorités iraniennes, qui rejettent le principe d’une condition préalable, en l’occurence la suspension de l’enrichissement d’uranium, ont indiqué qu’elles feraient connaître leur décision vers le 20 août.

Les Occidentaux, qui attendaient initialement, tout comme les Russes, une réponse iranienne vers la fin juin, demandent à Téhéran de se prononcer « rapidement » mais n’ont pas imposé de date butoir.

Les ministres du G8 devraient rester sur cette ligne jeudi, la Russie, alliée de Téhéran, ayant d’ores et déjà signifié qu »elle ne s’associerait à aucun « ultimatum » pour régler un problème de non-prolifération.

Sergueï Lavrov (Russie), Condoleezza Rice (USA), Philippe Douste-Blazy (France), Frank-Walter Steinmeier (Allemagne), Margaret Beckett (GB), Massimo d’Alema (Italie) et Taro Aso (Japon) commenceront leurs discussions jeudi à 10H30 (06H30 GMT) par l’Iran, a-t-on appris de source diplomatique européenne.

Les ministres de la troïka européenne sur l’Iran (France, Allemagne et Grande-Bretagne) doivent aussi s’entretenir de la question en marge de la réunion du G8, a-t-on ajouté de même source.

Le « processus de paix » israélo-palestinien et « l’aide à apporter » aux Palestiniens seront également au centre des discussions alors que la tension est de nouveau à son paroxysme dans la région, Israël menaçant d’user de « moyens extrêmes » pour retrouver son soldat enlevé.

Les Huit devraient aussi évoquer la Corée du nord, dont le possible lancement d’un missile intercontinental inquiète au plus haut point la communauté internationale, de Pékin à Washington en passant par Moscou.

Concernant l’Irak, le chef de la diplomatie russe devrait appeler la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis à renforcer la sécurité des étrangers dans ce pays, après l’exécution de quatre de ses ressortissants enlevés à Bagdad.

« Nous estimons que ceux dont (la sécurité) dépend, en premier lieu les forces de la coalition, sont tenus d’augmenter de façon significative l’attention portée à la sécurité », a souligné mardi M. Lavrov.

Les ministres évoqueront aussi les autres dossiers du moment, dont la situation au Kosovo, au Soudan, au Congo, en Haïti, en Afghanistan, au Timor oriental et au Nagorny-Karabakh.

Ils adopteront en outre des déclarations sur la non prolifération nucléaire et la lutte contre le terrorisme qui seront soumises aux chefs d’Etat lors du sommet du G8 des 15-17 juillet à Saint-Pétersbourg (Russie).

La situation restait très tendue mercredi au Timor oriental malgré la démission lundi du Premier ministre Mari Alkatiri au terme d’un bras de fer avec le président Xanana Gusmao.

La région du Nagorny Karabakh, une enclave habitée en majorité par des Arméniens, a fait sécession de l’Azerbaïdjan après un conflit meurtrier ayant débuté à la fin des années 1980. Bakou et Erevan tentent aujourd’hui de négocier une solution sous les auspices du Groupe de Minsk de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Russie, Etats-Unis, France.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous