IranNucléaireL’Iran demande à l’AIEA de destituer son inspecteur en...

L’Iran demande à l’AIEA de destituer son inspecteur en chef

-

Associated Press, Betina, Croatie, 9 juillet – De George Jahn – L’Iran a demandé à l’Agence internationale de l’Energie atomique de révoquer le chef de son équipe d’inspection enquêtant sur le programme nucléaire de Téhéran, ont déclaré dimanche de hauts responsables de l’ONU.

L’inspecteur Chris Charlier n’est pas retourné en Iran depuis le mois d’avril en raison du mécontentement des Iraniens vis-à-vis de son travail, selon les hauts fonctionnaires.

Toutefois, Charlier reste le chef de l’équipe, ont-ils affirmé sous couvert de l’anonymat en raison du caractère confidentiel de cette question.

Le journal allemand Welt am Sonntag a rapporté dimanche que Charlier avait été destitué de son poste et nommé à d’autres fonctions. Le journal le cite disant qu’il était convaincu que l’Iran poursuivait un programme nucléaire clandestin et suggérant que celui-ci impliquait le développement d’armes.

Les porte-parole de l’AIEA à Vienne, en Autriche, ont refusé dimanche de faire des commentaires.

Charlier, 61 ans, s’était précédemment publiquement plaint que les restrictions iraniennes rendaient les travaux d’inspection très difficiles dans le pays.

Téhéran nie désirer des armes nucléaires mais des révélations sur ses activités clandestines passées et la découverte de documents portant sur des têtes nucléaires, ainsi que son insistance à vouloir enrichir de l’uranium, ont intensifié les suspicions internationales.

Par ailleurs, Téhéran a prévenu le Groupe des Huit dimanche de ne pas prendre de décisions sur le programme nucléaire de l’Iran sans le consulter d’abord.

« Toute décision du sommet (du G8), si elle est prématurée et incomplète, concernant l’Iran pourrait nuire aux négociations positives actuelles », a affirmé le ministre des Affaires étrangères iranien Manouchehr Mottaki, en référence aux pourparlers avec l’Union Européenne à propos d’un paquet d’avantages proposé à l’Iran et visant à mettre fin au conflit autour de son programme nucléaire.

« Le sommet du G8 ne sera pas complet sans la participation et l’opinion de l’Iran », selon Mottaki évoquant la réunion des chefs d’Etat des plus grands pays industrialisés dont l’ouverture est prévue samedi à St Pétersbourg, en Russie.

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Javier Solana, et le haut négociateur nucléaire en chef iranien, Ali Larijani, se sont rencontrés la semaine dernière à Bruxelles, en Belgique. Une réunion formelle est prévue pour mardi.

Dimanche, Mottaki a répété que l’Iran donnerait une réponse officielle à l’offre des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU et de l’Allemagne le mois prochain. Il a suggéré que Téhéran avait d’abord l’intention de négocier certains aspects du paquet.

L’Occident souhaite que l’Iran réponde à son offre avant le sommet du G8.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous