IranNucléaireRien n'oblige l'Iran à ouvrir des sites militaires suspects,...

Rien n’oblige l’Iran à ouvrir des sites militaires suspects, dit Téhéran

-

AFP : 5 décembre – L’Iran a dit dimanche que rien ne l’obligeait à donner à des inspecteurs internationaux accès à des sites militaires soupçonnés d’activités nucléaires secrètes, mais a ajouté être prêt à discuter de la question.

« Il ne s’agit pas d’inspections illimitées, d’engagements illimités ni d’accès illimité », a déclaré devant la presse le porte-parole des Affaires étrangères Hamid Reza Assefi, intervenant dans la controverse sur la difficulté ou l’impossibilité, pour l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), d’inspecter certains sites iraniens.

Interrogé en particulier sur l’éventualité que l’Iran autorise des inspections sur les sites suspects de Lavisan (nord-est de Téhéran) et Parchine (sud-est de la capitale), M. Assefi a répondu: « Nous agirons conformément au Traité de non-prolifération (TNP), nos devoirs et nos responsabilités ».

Cela revient à dire que l’Iran n’est pas obligé de laisser entrer les inspecteurs de l’AIEA à Lavisan et Parchine. La République islamique a signé le TNP et, depuis décembre 2003, le protocole additionnel au TNP soumettant ses signataires à un contrôle renforcé de leurs activités nucléaires.

Le TNP donne mandat à l’AIEA de vérifier que tous les matériaux nucléaires d’un pays sont déclarés et qu’ils ne sont pas détournés de leur usage civil à des fins militaires, comme les Etats-Unis accusent l’Iran de le faire. Mais il ne permet pas à l’Agence d’exiger sur de simples suspicions l’accès à des sites non-déclarés comme nucléaires

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous