IranNucléaireNucléaire: l'Iran met en garde contre une résolution du...

Nucléaire: l’Iran met en garde contre une résolution du Conseil de sécurité

-

AFP, Téhéran, 30 juillet – L’Iran a mis en garde dimanche le Conseil de sécurité de l’Onu contre l’adoption d’une résolution visant à l’obliger à suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, affirmant qu’une telle action condamnerait les efforts diplomatiques et « aggraverait la crise dans la région ».

« Si demain ils adoptent une résolution contre l’Iran, l’offre (des grandes puissances) ne sera plus à l’ordre du jour. Les Européens doivent faire attention car nous réviserons notre politique et réagirons en conséquence », a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères, Hamid Reza Assefi lors de son point de presse hebdomadaire.

Il a toutefois refusé de préciser ses propos, se contentant de dire simplement : « Ils savent ce que je veux dire ».

« L’adoption d’une résolution aggravera la crise dans la région », a-t-il ajouté.

« En faisant pression sur l’Iran et en essayant de nous intimider, aucun pays n’obtiendra quoi que ce soit. Bien au contraire, la situation va empirer », a dit M. Assefi.

Le Conseil de sécurité doit voter ces prochains jours une résolution qui exige de l’Iran de suspendre toutes ses activités liées à l’enrichissement d’uranium d’ici le 31 août.

Un projet de résolution, résultant d’un accord entre les cinq « Grands » dotés du droit de veto (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l’Allemagne, « exige que l’Iran suspende toute activité d’enrichissement et de retraitement, y compris la recherche et le développement, ce qui doit être vérifié par l’AIEA » (Agence internationale de l’énergie atomique).

Il invoque l’article 40 du chapitre VII de la Charte de l’Onu, prévoyant que des « mesures provisoires » peuvent être prises avant l’imposition d’autres mesures comme des sanctions.

Il annonce également l’intention du Conseil, au cas où l’Iran n’appliquerait pas la résolution, « d’adopter des mesures appropriées en vertu de l’article 41 du chapitre VII de la Charte des Nations unies pour persuader l’Iran de se conformer à la résolution ».

Il est précisé que la prise de telles mesures devra faire l’objet « de nouvelles décisions » du Conseil. Cette phrase semble destinée à souligner l’absence d’automaticité du recours éventuel à des sanctions, souci permanent de la Chine et de la Russie depuis les débats sur l’Irak de 2002-2003.

Selon l’article 41, le Conseil peut décider de « mesures n’impliquant pas le recours à la force armée pour donner effet à ses décisions ». Ces mesures peuvent inclure l’interruption complète ou partielle des relations économiques ainsi que la rupture des relations diplomatiques.

L’ambassadeur américain, John Bolton, a précisé que ce texte constituait « un ordre obligatoire » à l’Iran pour qu’il suspende ses activités d’enrichissement.

Au cas où Téhéran ne s’y conformerait pas, « le Conseil de sécurité envisagerait de prendre des sanctions », a-t-il affirmé.

Son homologue russe, Vitaly Tchourkine, a de son côté déclaré que « dans le cas malheureux où il y aurait un développement négatif, en l’absence de réponse positive ou de nouvelles négociations avec l’Iran, alors oui, les Etats membres se réfèreraient à l’article 41 (de la Charte de l’Onu) qui prévoit certains moyens de pression comme des sanctions mais ce sera l’étape suivante et ce ne sera qu’une possibilité parmi d’autres ».

La Chine et la Russie résistent depuis des mois aux efforts des Occidentaux pour imposer des sanctions à l’Iran s’il ne suspend pas ses activités d’enrichissement d’uranium.

Téhéran a affirmé à plusieurs reprises qu’il ne suspendrait pas ses activités d’enrichissement. Il a par ailleurs indiqué qu’il donnera sa réponse le 22 août.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous