IranNucléaireL'Iran menace de "réduire" sa coopération avec l'AIEA en...

L’Iran menace de « réduire » sa coopération avec l’AIEA en cas de sanctions

-

AFP, Vienne, 18 septembre – L’Iran a de nouveau menacé lundi de « réduire » sa coopération avec l’AIEA en cas de sanctions du Conseil de sécurité de l’Onu sur son programme nucléaire, tout en ouvrant la porte à des négociations, lors d’une conférence à Vienne.

« Il ne doit y avoir aucun doute que toute action hostile du Conseil de sécurité de l’Onu entraînera une réduction de la coopération avec l’Agence (internationale de l’énergie atomique – AIEA) », a déclaré le vice-président iranien Gholamreza Aghazadeh, qui est aussi le chef du programme nucléaire iranien.

Il a exprimé ainsi des menaces déjà formulées par Téhéran, devant les représentants des 140 pays membres de l’AIEA au premier jour de l’assemblée générale annuelle de l’agence onusienne de sûreté nucléaire.

« Une telle approche unilatérale, menée de façon agressive par un ou deux Etats est vouée à causer des pertes et des dommages à tout le monde », a-t-il ajouté, alors que Washington se fait de plus en plus pressant pour réclamer des sanctions contre l’Iran soupçonné de développer l’arme nucléaire sous couvert d’un programme énergétique.

M. Aghazadeh a toutefois ouvert la porte à des négociations. « L’Iran croit qu’un accord est possible par la négociation », a-t-il déclaré.

Le chef de l’AIEA Mohammed ElBaradei avait déclaré à l’ouverture de l’assemblée générale à Vienne qu’il espérait toujours la reprise de négociations entre Iran et l’Union européenne pour résoudre le différend sur les activités nucléaires iraniennes.

Le président français Jacques Chirac a également prôné lundi matin la poursuite du dialogue avec l’Iran. Avant son départ pour l’Assemblée générale de l’Onu à New York, il a proposé sur la radio française Europe 1 que les Six (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne) « renoncent à saisir le Conseil de sécurité » et que « l’Iran renonce à l’enrichissement de l’uranium » pour permettre la négociation.

L’uranium enrichi peut servir de carburant pour la production d’énergie mais peut aussi être utilisé pour la fabrication de bombes nucléaires.

L’Iran n’a pas gelé ses activités d’enrichissement d’uranium au 31 août, comme l’exigeait le Conseil de sécurité de l’Onu. La poursuite des activités d’enrichissement a été constatée par l’AIEA.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous