IranNucléaireTéhéran fait un geste sur l'inspection de ses sites

Téhéran fait un geste sur l’inspection de ses sites

-

Le Monde, 25 novembre – Par Laurent Zecchini – C’est tentant de voir une corrélation entre les deux faits : au moment où les Européens viennent de transmettre à la Russie et à la Chine un nouveau texte proposant des sanctions contre l’Iran tenant compte des réticences de Moscou, Téhéran a fait plusieurs concessions, qualifiées de « pas dans la bonne direction » par Mohamed ElBaradei, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Alors que les autorités iraniennes se refusaient, depuis des mois, à remettre à l’Agence de Vienne des documents d’archives sur le fonctionnement de l’usine-pilote d’enrichissement d’uranium de Natanz, elles viennent d’obtempérer, comme l’a indiqué, jeudi 23 novembre, M. ElBaradei devant le conseil des gouverneurs de l’AIEA. Deuxième concession : l’Iran accepte que les inspecteurs de l’Agence puissent prélever des échantillons par frottis sur des équipements de l’ancien site nucléaire de Lavizan (longtemps interdit d’accès), pour y déceler d’éventuelles traces de radioactivité. L’AIEA reconnaît que sa tâche devrait en être facilitée, tout en regrettant que l’Iran « n’autorise pas un accès aux résultats » des opérations des deux cascades de 164 centrifugeuses installées à Natanz.

Les Européens ont demandé à Moscou et à Pékin de se prononcer rapidement sur leurs nouvelles propositions. Contrairement au projet initial qui visait l’ensemble du programme nucléaire et balistique de l’Iran, en prévoyant une seule exemption pour la centrale nucléaire civile de Bouchehr (construite par la Russie), le nouveau texte ne concerne que ses « activités les plus sensibles », explique un diplomate.
D’autre part, la Russie obtient une maîtrise complète de ses livraisons de combustible pour Bouchehr, ce qui signifie que rien ne s’opposerait au démarrage de la centrale en septembre 2007.

Les Etats-Unis ont par ailleurs manifesté leur satisfaction à la suite de la décision de l’AIEA de refuser à l’Iran une demande d’assistance financière (pour 222 139 dollars) destinée à « renforcer les équipements de sécurité » du futur réacteur à eau lourde d’Arak, potentiellement capable de produire du plutonium.

Après de longues discussions mettant aux prises Américains et Européens d’un côté, Chinois et Russes de l’autre, un compromis a été adopté : les sept autres projets de « coopération technique » déposés par l’Iran ont été acceptés, et celui concernant Arak a été « gelé » pour deux ans, selon Mohamed ElBaradei. L’ambassadeur américain auprès de l’AIEA, Gregory Schulte, a estimé que « cette décision consensuelle reflète l’inquiétude persistante du Conseil (des gouverneurs) concernant la nature du programme nucléaire iranien ». Téhéran a indiqué que le projet de réacteur d’Arak serait néanmoins mené à son terme.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous