Iran and its NeighboursIrakDoutes sur la tenue du sommet Iran-Irak-Syrie

Doutes sur la tenue du sommet Iran-Irak-Syrie

-

AP, Bagdad/Téhéran, 25 novembre — Le sommet Iran-Irak-Syrie, prévu ce samedi à Téhéran, semblait être remis en cause: Damas n’avait toujours pas confirmé sa participation, tandis que le président irakien a retardé son départ pour cause de fermeture de l’aéroport de Bagdad.

Ce sommet devait réunir le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et ses homologues irakien Jalal Talabani et syrien Bachar el-Assad pour discuter de la situation en Irak. Plus globalement, il était perçu comme une volonté de redéfinition des rôles et des influences dans la région.

A Bagdad, Jalal Talabani a souligné que son déplacement en Iran était seulement retardé, mais pas annulé. « La visite de Téhéran tient toujours, mais l’aéroport est fermé. Dès que l’aéroport sera ouvert, nous partirons pour Téhéran », a assuré le président irakien.

Jalal Talabani a précisé que l’aéroport serait fermé samedi mais que, s’il rouvrait dimanche, il s’envolerait pour Téhéran. L’aéroport de Bagdad a été fermé jeudi soir, jusqu’à nouvel ordre, à la suite d’une série d’attentats et d’attaques qui ont fait plus de 200 morts dans la journée de jeudi à Sadr City, un quartier chiite de l’est de la capitale.

De son côté, depuis l’annonce de ce sommet en début de semaine, Damas est resté silencieux, s’abstenant de confirmer la présence du président Bachar el-Assad à Téhéran. En fait, ce dernier préférerait visiblement ne pas participer au sommet afin de ne pas irriter les Etats-Unis, mais il est embarrassé simultanément de décliner l’invitation de son allié iranien.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous