IranNucléaireSanctions contre Téhéran: El-Baradeï craint l'"escalade"

Sanctions contre Téhéran: El-Baradeï craint l' »escalade »

-

Associated Press, 18 janvier – Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique appelle à une reprise des négociations avec Téhéran sur son programme nucléaire. En visite à Paris, Mohamed El-Baradeï s’est inquiété jeudi d’une ossible « escalade » causée par les sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l’ONU en décembre.

N’employer que la pression pourrait conduire la République islamique à imiter la Corée du Nord, qui a renvoyé des inspecteurs de l’ONU et s’est retirée en 2003 du Traité de non-prolifération nucléaire avant de procéder à son premier essai nucléaire en octobre dernier, a estimé Mohamed El-Baradeï.

« Ma priorité est de maintenir l’Iran à l’intérieur du système », a souligné le prix Nobel de la paix 2005. « Je m’inquiète que chaque partie campe sur ses positions. »

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré mercredi à Berlin que Washington refusait tout dialogue direct avec l’Iran, en raison notamment de son attitude de défi à l’égard de l’ONU qui exige la suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium. Téhéran est soupçonné de dissimuler un programme d’armement nucléaire.

La France, elle, réfléchit à l’idée de dépêcher un émissaire à Téhéran pour des discussions qui porteraient sur la paix au Proche-Orient, le Liban et d’autres questions d’ordre régional plutôt que sur le dossier spécifique au programme nucléaire iranien. Cependant, aucune décision n’aurait été prise et Paris, qui se défend de faire cavalier seul, insiste pour que Téhéran manifeste d’abord sa volonté de négocier.

Mohamed El-Baradeï, qui rencontrait jeudi après-midi le chef de la diplomatie française Philippe Douste-Blazy, a déclaré qu’il saluerait « tout effort » déployé pour obtenir l’engagement des Iraniens et des Européens, et des Américains en particulier, dans des discussions. « Je ne suis pas d’accord avec l’idée qu’un dialogue est la récompense d’une bonne attitude », a-t-il dit. « Je ne pense pas que les sanctions régleront la question…Les sanctions à mon sens pourraient mener à une escalade des deux côtés », a-t-il ajouté.

Les Nations unies ont imposé des sanctions limitées à Téhéran en décembre dans le cadre de la résolution 1737 pour n’avoir pas tenu compte d’une résolution réclamant la suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, cité par la télévision publique, a réaffirmé jeudi que son pays était prêt à toute éventualité. Il a aussi dénoncé les critiques émises sur sa politique en Iran même, affirmant qu’elles n’affecteraient pas la gestion gouvernementale du dossier. Ces dernières semaines, conservateurs et réformateurs ont ouvertement critiqué la ligne dure d’Ahmadinejad, jugeant que ses propos provocateurs nuisaient au pays.

Mohamed El-Baradeï a laissé entendre que toute frappe militaire sur des installations nucléaires iraniennes ne contrecarrerait pas les ambitions de Téhéran. « Nous savons que l’Iran a la connaissance, mais on ne peut pas bombarder la connaissance », a-t-il dit.

Le chef de l’AIEA a par ailleurs souligné que trois à quatre ans d’inspections poussées n’avaient pas permis de déceler le moindre signe d’installations nucléaires non déclarées. « Nous ne sommes jamais en mesure de fournir 100% de garanties », a-t-il concédé, précisant qu’il allait demander au cours des prochaines semaines une hausse du budget « dérisoire » de l’agence onusienne.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous