IranNucléaireNucléaire iranien: MM. Larijani et Solana satisfaits de leur...

Nucléaire iranien: MM. Larijani et Solana satisfaits de leur entretien

-

AFP, Berlin, 11 février – Le négociateur iranien pour le dossier nucléaire, Ali Larijani, a rencontré dimanche à Munich le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique extérieure, Javier Solana, lors d’un court entretien qualifié de « bon » ou de « constructif » par les deux hommes.

« Nous avons eu un bon entretien, pas très long. Il s’est agi de retrouver le sens du dialogue et de voir si la possibilité d’une solution existe », a déclaré M. Solana à des journalistes à l’issue de la rencontre.

De son côté, M. Larijani a qualifié de « constructives à leur niveau » ses deux entretiens avec M. Solana comme avec le ministre allemand des Affaires étrangères Frank Walter Steinmeier.

Sans entrer dans le détail des « idées » qui ont été, selon lui, échangées à cette occasion, M. Larijani a déclaré aux journalistes dimanche que la clé d’une solution pour Téhéran restait de « répondre simultanément aux préoccupations des deux parties ».

Interrogé sur la proposition de faire tourner les centrifugeuses à vide, sans enrichir l’uranium, idée agitée à Téhéran mais déjà repoussée par la France notamment, M. Larijani s’est borné à souligner que « le problème » pour l’Iran était de garantir « pour l’avenir le développement du nucléaire ».

« Toute approche qui aide ou contribue à aider à trouver » une solution est la bienvenue, mais tout cela mérite d’être examiné et élaboré plus avant », a-t-il ajouté. « L’Europe a la volonté de régler le problème et il y a aussi cette volonté de notre côté », a-t-il dit.

MM. Solana et Larijani ne s’étaient pas revus depuis le mois de septembre à Berlin.

Javier Solana a participé depuis plus de trois ans, avec les ministres des Affaires étrangères de la Troïka européenne (Allemagne, France, Grande-Bretagne), à des efforts de médiation pour amener l’Iran à suspendre son programme d’enrichissement de l’uranium.

Avant la conférence sur la sécurité de Munich, M. Larijani avait déclaré dans la matinée: « Nous annonçons que la volonté politique de l’Iran est de régler par la négociation » le contentieux nucléaire car « nous ne voulons pas aggraver la situation dans la région ».

Ali Larijani a précisé avoir informé par lettre le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Mohamed ElBaradei de la disposition de l’Iran à reprendre, sous certaines conditions, les négociations.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous