IranNucléaire« Téhéran pourrait avoir la bombe fin 2008 »

« Téhéran pourrait avoir la bombe fin 2008 »

-

Le Journal du Dimanche, 25 février – Interview Antoine Malo – Après la publication jeudi du rapport de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) qui constate la poursuite du programme nucléaire iranien et la violation des résolutions de l’ONU, les six grandes puissances (Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Chine, Russie) se réunissent demain à Londres pour discuter d’un éventuel élargissement des sanctions contre Téhéran. Bruno Tertrais, chercheur à la Fondation de recherche stratégique, analyse pour le JDD les enjeux de ce dossier.

Y AURA-T-IL DE NOUVELLES SANCTIONS CONTRE TEHERAN?
J’en doute fort. La Chine et la Russie ont fait savoir qu’elles n’y étaient pas pour l’instant favorables. Quant aux pays européens, ils souhaitent maintenir l’unité de la communauté internationale quitte à ce que le message en soit un peu dilué. Ils sont donc réticents à aller beaucoup plus loin. Mais cette posture ne pourra tenir très longtemps. Les Américains exercent déjà des pressions sur les banques occidentales afin qu’elles limitent leurs prêts à Téhéran. On peut d’ailleurs sanctionner Téhéran sans résolution de l’ONU.

EST-CE REELLEMENT EFFICACE ?
En partie. Un débat se développe aujourd’hui à Téhéran sur la démarche jusqu’au-boutiste et provocatrice du régime sur le dossier du nucléaire comme sur d’autres. Le président Ahmadinejad est de plus en plus contesté, y compris dans les cercles conservateurs. D’autant que sur le plan intérieur, il n’a pas répondu aux attentes des électeurs. Mais pour l’instant, cela n’a aucun impact sur le programme nucléaire.

OU EN EST CE PROGRAMME ?
Loin de ralentir ou de geler son programme, Téhéran continue son bonhomme de chemin nucléaire. D’après le rapport de l’AIEA de jeudi, l’Iran va même assez vite dans la mise en place de ses centrifugeuses, notamment sur le site de Natanz (centre du pays), destinées à l’enrichissement de l’uranium. On savait déjà que deux cascades de 164 centrifugeuses étaient opérationnelles dans l’usine pilote. Désormais, deux autres sont en voie de réalisation. Le rapport révèle aussi que l’Iran a l’intention de faire fonctionner un ensemble de 3.000 centrifugeuses dans l’usine principale dès le mois de mai. J’en conclus que l’Iran pourrait disposer d’une bombe fin 2008.

UNE INTERVENTION MILITAIRE AMERICAINE EST DONC ENVISAGEABLE ?
Ce ne sont pour l’heure que des rumeurs. Il est vrai qu’il existe des pressions de l’administration Bush, mais elles sont autant liées à l’Irak qu’au dossier du nucléaire. Le but est notamment de persuader les dirigeants iraniens de ne pas aller trop loin dans leurs interférences en Irak, et notamment dans leur soutien aux milices chiites. Mais s’il devait y avoir une intervention militaire, elle n’interviendrait pas avant que le programme nucléaire iranien soit plus avancé et que les forces américaines aient commencé leur redéploiement. Donc pas avant 2008.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous