IranNucléaireMahmoud Ahmadinejad veut se rendre au Conseil de sécurité...

Mahmoud Ahmadinejad veut se rendre au Conseil de sécurité de l’ONU pour défendre le programme nucléa

-

The Associated Press, 11 mars – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad aimerait assister à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU pour défendre le très contesté programme nucléaire de son pays, a rapporté dimanche la télévision publique iranienne.

« Le président de la République islamique d’Iran a l’intention d’assister à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui doit avoir lieu sur le dossier nucléaire iranien pour défendre les droits de la nation iranienne à l’exploitation pacifique de l’énergie nucléaire », selon le porte-parole du gouvernement iranien Gholam Hossein Elham, cité par la télévision.

Il n’a été précisé quand M. Ahmadinejad souhaite assister à une telle réunion, ni s’il a été invité par le Conseil de sécurité. A New York, la mission américaine aux Nations unies a déclaré ne pas avoir connaissance d’une requête formelle iranienne, nécessaire si le président iranien veut assister à une réunion du Conseil de sécurité.

L’ambassadeur sud-africain Dumisani Kumalo, dont le pays préside actuellement le Conseil de sécurité, a noté que si M. Ahmadinejad présentait une demande formelle, « il serait très difficile de lui refuser cette occasion ». M. Kumalo se dit « ouvert à des consultations » avec les autres membres du Conseil en cas de requête formelle iranienne. « Je serais surpris de les entendre dire qu’ils ne veulent pas l’écouter », a-t-il ajouté.

Jeudi à Vienne, les délégués des 35 pays membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont approuvé la suspension de 22 programmes d’aide technique à l’Iran, en raison du manque de coopération de Téhéran sur son programme nucléaire.

Cette décision, qui a fait l’objet d’un large consensus, était attendue. Le directeur général de l’agence onusienne Mohamed El-Baradeï, sur autorité du Conseil de sécurité des Nations unies, avait recommandé la suspension de ces programmes, susceptibles selon l’AIEA d’être détournés dans un but militaire.

Les soupçons pesant sur la nature du programme de Téhéran ont conduit le Conseil de sécurité de l’ONU à prendre des sanctions le 23 décembre dernier, en menaçant de durcir encore le ton si l’Iran ne gelait pas ses activités sensibles. Selon un rapport remis le 22 février, Téhéran a au contraire renforcé l’enrichissement de l’uranium.

Faiblement enrichi, le minerai sert de combustible pour produire de l’énergie, objectif officiel de Téhéran, mais au-delà d’une concentration de 90%, il peut entrer dans la fabrication d’armes nucléaires.

Ali Ashgar Soltanieh, chef de la délégation iranienne, a réaffirmé à cette occasion le « droit inaliénable » de son pays à enrichir de l’uranium pour une utilisation « pacifique de l’énergie nucléaire ». Les « armes de destruction massive n’ont pas de place dans la doctrine de défense » de Téhéran, a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous